Conférence de presse de la Fédération Nigérienne de FENIFOOT : Le président de la FENIFOOT exprime ses regrets suite à la lourde défaite du Mena contre le Barea de Madagascar

Le président de la Fédération Nigérienne de Football, le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou a animé le samedi dernier une conférence de presse au cours de laquelle, il est revenu sur l’échec du Mena national face au Barea de Madagascar sur la pelouse du Stade général Seyni Kountché de Niamey avant d’exprimer ses profonds regrets au peuple nigérien pour avoir cru à notre équipe pour une éventuelle victoire. La FENIFOOT a tenu à animer cette conférence de presse suite aux réactions que le match contre le Madagascar a suscitées ici et là, ainsi que sur les réseaux sociaux.

A l’entame de ses propos, le président de la FENIFOOT le Colonel-major Djibirlla Hima Hamidou a d’abord, au nom de la FENIFOOT, de tous les joueurs et l’encadrement technique, exprimé au peuple du Niger tous ses regrets suite à la déception découlant du match qui s’est tenu le 19 Novembre dernier ici même à Niamey contre Barea de Madagascar. A cet effet, il a rendu hommage au public nigérien pour sa forte mobilisation lors du match, surtout pour son comportement exemplaire, et au Président de la République SE Issoufou Mahamadou, premier Capitaine du Mena et son gouvernement pour son soutien sans faille à l’équipe nationale.  

Le président de la FENIFOOT a rappelé qu’il s’est agi à travers cette conférence de presse d’analyser, avec le peuple nigérien ce qui s’est passé lors du match du mardi dernier afin de tirer des leçons qui contribueront à améliorer notre performance et mieux appréhender la suite de la compétition. En outre, il a précisé avoir identifié avec l’encadrement technique des facteurs ayant paralysé la performance des joueurs. Selon lui, les joueurs ont livré de spectacle impressionnant lors de leur déplacement en Côte d’Ivoire. Les joueurs qui étaient rentrés physiquement abattus d’Abidjan n’ont pas été compétitifs face à l’équipe de Madagascar en pleine ascendance. Il a par ailleurs noté que les joueurs manquaient de récupération. Tous ces facteurs ont impacté la performance de l’équipe. C’est pourquoi, la FENIFOOT, s’est engagée dans une dynamique de reconstruction de l’équipe avec le soutien de l’encadrement technique afin de se doter d’une équipe compétitive, perspicace, et techniquement prête à répondre aux aspirations du peuple nigérien qui a besoin des victoires.

Le président de la FENIFOOT a appelé les populations nigériennes à être tolérantes et de continuer à croire à notre équipe nationale. Après avoir évoqué le manque des moyens financiers que traversent les clubs nigériens, il a rappelé que la fédération se bat pour animer les différentes installations du pays à travers ses principales compétitions sans sponsor. Le Colonel-major Djibrialla Hima Hamidou est revenu sur les mesures prises pour relancer le football dont entre autres le développement de football à la base. Il a, à cet effet parlé de la mise en place en 2020 d’une académie d’élites qui serait une pépinière des futurs jeunes talents. Il a également demandé aux clubs de persévérer en songeant à créer des centres de formation, et aux privés de s’inscrire dans cette perspective du fait qu’ailleurs ce sont les particuliers qui construisent des écoles de formation.

Le président de la FENIFOOT a aussi abordé le sujet relatif au recrutement du nouvel entraineur du Mena en la Personne de Jean Guy Walemme qui a été soutenu par le Ministère de tutelle. Il a rassuré que cet entraineur dont le processus de recrutement est à terme, a le même niveau de compétition que son homologue de Madagascar.

L’implication de la fédération dans le choix des joueurs devant disputer le match, ainsi que la convocation des joueurs ont été aussi évoquées au cours de cette conférence de presse. Le président de la FENIFOOT s’est inscrit à porte à faux en précisant que l’encadrement technique est l’unique responsable du choix de joueurs, ainsi que de leur convocation. Le Colonel-major Djibrialla Hima Hamidou devait par la suite déplorer les comportements des certains joueurs qui n’honorent pas l’image de notre football. Il a de manière explicite fourni des éléments d’information sur l’attitude des joueurs que la FENIFOOT essaye de propulser sachant que ces joueurs ont les compétences d’aller plus loin en vue d’apporter une plus-value à notre équipe nationale. Force est de constater que l’attitude de ces joueurs ne cadrent guère avec l’orthodoxie du football. Parlant de l’entraineur du Mena A’, M. Harouna Doula, le président de la FENIFOOT a noté l’avoir inscrit à un programme de la FIFA afin de lui permettant de s’améliorer.

Laouali Souleymane(onep)

24 novembre 2019
Source : http://www.lesahel.org

Imprimer E-mail

Sport