Natation/Super Open de Ouagadougou : Deux Nigériens raflent des médailles d’or

Les nageurs nigériens ont le vent en poupe. En effet, le weekend dernier, ils ont frappé fort à Ouagadougou en remportant plusieurs médailles en or et en argent, à l’occasion du Super Open de la capitale burkinabè qui s’est tenu le 20 octobre 2018. Organisé par le président d’honneur de la Fédération Burkinabè de natation et sauvetage, ce tournoi international a regroupé plusieurs nageurs de la sous région.

Au cours de cette compétition, nos deux vaillants représentants que sont Alassane Seydou Lancina, et Mouctar Albachir, se sont bien comportés en raflant plusieurs médailles sur les différentes disciplines où ils se sont alignés. Alassane Seydou Lancina a brillé de mille feux d’abord sur les 50 mètres brasse en remportant la course et la médaille d’or en 34 secondes ; et ensuite en prenant une seconde médaille d’or sur les 50 mètres papillon en 29 secondes et 14 tierces. Quant à Mouctar Albachir, il a remporté la médaille d’or sur les 50 mètres en nage libre en 27 secondes et la médaille d’argent sur les 50 mètres papillon en 30 secondes 20 tierces.

Cet athlète est d’ailleurs connu sur la scène sportive pour ses nombreux exploits dans des piscines internationales. Il a même participé en 2016 aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. En effet, Mouctar Albachir est un nageur qui a débuté la pratique de son sport favori en septembre 2012 à la Piscine Olympique d’Etat à Niamey. Doué pour ce sport, il participe aux compétitions nationales où il s’impose sans difficulté. En 2013, il s’envole pour Barcelone en Espagne où il réalise en compétition un record de 29secondes 30 sur les 50 mètres en nage libre. Un record qu’il améliore un an plus tard, c'est-à-dire en 2014 à Doha au Qatar en réalisant sur la même distance 27secondes 87. En 2015, il participe aux compétitions internationales de Kazan en Russie avec un temps de 27’’57. Une performance qui l’amène en juillet 2016 au tournoi de la zone II à Dakar. Avec ses brillants résultats enregistrés à Dakar et à Ouagadou, Alassane Seydou Lancina apparait lui aussi comme un véritable espoir de la natation nigérienne. Il revient donc à la fédération de polir ce diamant pur pour en faire un grand champion.

Oumarou Moussa (onep)

26 octobre 2018
Source :  http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Sport