SIM Aminchi 0range

Ouverture de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle, à Zinder : Qui succédera à Yahaya Kaka de Tahoua ?

Image d'illustration La 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle a débuté hier à Zinder avec la cérémonie officielle d’ouverture qui s’est déroulée à l’arène des jeux Langa ­Langa. C’est dans une arène archi comble que le ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum a donné le coup d’envoi de cette édition. Outre, les autorités régionales et coutumières, cette cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement, des élus nationaux et de plusieurs invités venus des toutes les régions du pays. Le Sabre national de lutte est l’évé­nement sportif et culturel le plus important dans notre pays. Le thème de cette 39ème édition est « Jeunesse et participation à la renaissance culturelle et à la consolidation de l’unité nationale ».

Et comme il fallait s’y attendre, la cé­rémonie d’ouver­ture a été riche en couleurs et en anima­tions. Défilé des déléga­tions des huit régions, animations culturelles et discours ont été au pro­gramme de la cérémonie. Ainsi du 25 décembre 2017 au 3 janvier 2018, quatre vingt (80) lutteurs issus des huit régions croiseront les muscles dans un esprit de frater­nité pour remporter le prestigieux Sabre natio­nal, actuellement détenu par Yaya Kaka de Ta­houa. Il faut souligner que cette 39ème édition est organisée par un comité national de gestion de luttes, à la place de la Fé­dération dissoute par le ministère du fait de la crise qui prévalait en son sein. Mis en place le 9 novembre 2017, ce co­mité a toutes les préroga­tives d’une fédération pour conduire les activi­tés de la lutte et pour or­ganiser dans trois (3) ans une assemblée générale en vue de mettre en place une nouvelle struc­ture faitière chargée la lutte au Niger. D’ores et déjà on peu se réjouir des réformes amorcées par le comité à travers l’institu­tion des compétitions de non-voyants et des sco­laires. Ces initiatives vont surement servir de trem­plin afin de faire prospé­rer davantage la lutte traditionnelle de notre pays.


Parmi les autres faits ayant marqué la cérémo­nie d’ouverture, il y'a la prestation de serment des arbitres, la présenta­tion du nouveau Sagalo (chanteur attitré des arènes), la remise du Sabre national par la dé­légation de Tahoua au mi­nistre de la Jeunesse et des Sports, ainsi que la fi­nale d’un tournoi ayant opposé 40 jeunes sco­laires issus de huit (8) écoles de la Ville de Zin­der. Dans leurs allocu­tions, les différents orateurs sont revenus sur l’aspect le plus important des compétions du Sabre national depuis leur insti­tution en 1975, celui de favoriser les échanges, de cultiver l’esprit de fra­ternité et de solidarité et surtout l’unité nationale. « Au delà de sa dimension sportive, la lutte traditionnelle est un cadre de brassage et d’échanges culturels et sportifs ; un cadre permettant aux fils et filles du Niger de fra­terniser davantage, de consolider l’unité natio­nale et la solidarité à tra­vers la culture de la paix et de la tolérance » a, no­tamment déclaré le minis­tre Moctar Kassoum.
Procédant au lancement officiel de cette 39ème édition du Sabre national, le ministre de la Jeu­nesse et des Sports, a rendu hommage à tous les acteurs de la lutte tra­ditionnelle au Niger, aux cadres et élus de la ré­gion de Zinder sous la houlette du ministre d’Etat Bazoum Mohamed pour leur mobilisation et leurs appuis dans l’orga­nisation de cette édition. M. Moctar Kassoum a également rendu hom­mage aux médias, grâce auxquels, le Sabre natio­nal de lutte est devenu au fil des années, un événe­ment sportif et culturel suivi et apprécié au-delà des frontières nationales. Le ministre de la Jeu­nesse et des Sports a rappelé l’attachement du gouvernement de la 7ème République à la promotion de sport et à l’épanouissement de la jeunesse. Il a pour ce faire exprimé sa recon­ naissance au Premier mi­nistre pour son appui et ses conseils.
Revenant sur le thème de cette 39ème édition, le ministre de la Jeunesse et des Sports a déclaré que « ce thème s’inscrit dans parfaitement dans la vision du Président de la République, chef de l’Etat SE. Issoufou Maha­madou dont l’intime conviction est que rien de grand ne peut s’accomplir sans la paix » ; c’est d’ail­leurs pour cette raison que le chef de l’Etat a dédié son second mandat à la jeunesse, et entend fait d’elle, ‘’le porte éten­dard de la lutte que mè­nent les autorités pour garantir la paix et la sécu­rité des personnes et de leurs biens aux quatre coins du Niger’’. Relative­ment aux tensions dans le milieu de lutte, le mi­nistre Moctar Kassoum a indiqué que le comité de gestion mis en place est chargé de proposer des réformes globales et pro­fondes de la lutte au Niger. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a enfin appelé les différents acteurs à tout mettre en œuvre pour que cette édi­tion soit une réussite car dit-­il « pour le peuple ni­gérien, il s’agit surtout de regarder dans la même direction, d’avoir une vi­sion commune sur notre devenir dans un environ­nement à tous égards, difficiles ».

Auparavant le gouver­neur de la région de Zin­der a assuré de la détermination de son en­tité administrative à ac­cueillir et faire en sorte que cette 39ème édition se déroule dans des bonnes conditions. Il a rappelé le passé glorieux de sa région dans le do­maine de la lutte. En effet, Zinder a abrité six (6) compétitions du Sabre national notamment en 1976 ; 1986 ; 1994 ; 2000 ; 2010 et 2017. Elle a également remporté par huit (8) fois le Sabre et a été huit (8) fois Vice­ champion. Ce matin, les ‘’hostilités’’ vont commen­cer avec les oppositions Dosso ­Diffa et Maradi­ Til­labéri dans la matinée, tandis que dans la soirée Tahoua affrontera Nia­mey et Agadez sera op­posée à la région hôte Zinder.

Laouali Souleymane et Zabeirou Moussa Envoyés spéciaux

26 décembre 2017
Source : http://lesahel.org/

 

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Sport