Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

Annonce

Lack of access rights - File '/images/stories/Lutte_2010'

SPORT.

C’est devant plus de 20.000 spectateurs, dont plusieurs membres du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie( CSRD), et du gouvernement, que le onze national nigérien a signé samedi dernier, et de fort belle manière, son entrée dans les éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations, Soudan 2011. En effet, les poulains de Harouna Doulla ont réussi le tour de force de dominer et de battre à plate couture les redoutables Super Eagles du Nigeria sur le score de 2 buts à 0.
Le Niger a crée la sensation de la manche aller des éliminatoires de la 2ème édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de football, disputée samedi et dimanche, en dominant le Nigeria sur le score de 2 buts à zéro.
Avec cette performance réussie à Niamey, le « Mena » prend une bonne option pour la qualification, en attendant son déplacement dans deux semaines au Nigeria pour la manche retour.
Le week-end prochain sera donné  le coup d’envoi des éliminatoires du 2ème Championnat d’Afrique des nations dont la phase finale aura lieu au Soudan, au début de l’année 2011. Il s’agit de qualifier sur le terrain, les quinze pays qui rejoindront le pays organisateur. Le Mena national fera à cette occasion, sa première sortie dans cette compétition, samedi prochain face aux Super Eagles du Nigeria.
Cette confrontation avait l’allure d’une revanche. Battu 1 but à 0 lors du tournoi de l’intégration au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, cette rencontre était une occasion pour la sélection nationale locale de prendre sa revanche. Malheureusement le groupe conduit par Michel Sorin est passé à côté de sa mission. Très déterminé au cours de la première période, Sossa Garel et ses coéquipiers avaient manqué par cinq fois l’occasion d’ouvrir le score.
Poursuite du 31ème championnat national de lutte traditionnelle à Zinder : des combats de plus en plus serrésLa première phase du 31ème championnat national de lutte traditionnelle se poursuit dans l'arène Langa-Langa de la capitale du Damagaram. Cette phase a atteint sa vitesse de croisière dès la troisième journée à l'issue de laquelle on ne comptait que 17 invaincus.
Portrait : Salma Dan Rani :  “La lutte traditionnelle n'a plus rien de traditionnel”Décembre 1974, première édition du championnat national de lutte traditionnelle de Tahoua. L'arène est pleine à craquer. Les combats sont âpres entre les lutteurs. Parmi les combattants qui se sont révélés, un certain Salma Dan Rani. Jusque-là illustre inconnu, même dans sa région, il est tout d'un coup propulsé sur la scène nationale, même si l'année là, il n'a pas eu le sabre.
Pour la troisième journée de cette 31ème édition du championnat national de lutte traditionnelle, l'arène Langa-Langa a été le théâtre de la double confrontation : Tillabéry-Dosso, et Maradi-Zinder. Il n'y a eu aucune surprise lors de la première opposition. Les deux invaincus des deux écuries ont franchi sans difficulté le cap de  la journée du lundi.
lundi, 15 février 2010 08:31

Facteur de paix et d’unité nationale

Facteur de paix et d’unité nationaleLa 31ème édition du championnat national de lutte traditionnelle s'est ouverte,  vendredi dernier, dans l'après-midi, à l'arène Langa-Langa de Zinder. Toutes les huit régions du Niger se retrouvent dans une nouvelle course au sabre tant convoité. Cette cérémonie grandiose s'est déroulée sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Elhadj Katzelma Omar Taya, en présence du ministre de la Culture, des Arts et Loisirs, Chargé de la Promotion de l'Entreprenariat Artistique, M. Oumarou  Hadari,
Editorial : 31ème édition du championnat national de lutte traditionnelle à ZinderZinder, la capitale du Damagaram, tout comme  les autres régions du pays, et une grande partie de la diaspora nigérienne, vibre au rythme de la lutte traditionnelle. Le transistor collé à l’oreille, ou attroupés devant de l’écran du téléviseur, les Nigériens vivent à l'unisson le déroulement de la lutte traditionnelle, qui s'est assurément imposée comme le sport roi au Niger.
C'est en principe cet après midi que s'ouvre à l'arène des jeux traditionnels de Zinder, la 31ème édition du  championnat national de lutte traditionnelle. Après Tahoua la capitale de l'Ader, il revient cette année à la région de Zinder d'accueillir la présente édition. C'est la cinquième fois en 31 éditions que la capitale
Page 95 sur 104

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey