Airtel Niger

Forfait Albarka

mercredi, 28 décembre 2016 06:30

38ème édition du Sabre National à Tahoua/2ème journée : Le champion en titre Issaka Issaka, éliminé de la course au sabre

Évaluer cet élément
(4 Votes)

Ado Garba Elimine Issaka IssakaLa deuxième journée de la 38ème édition du Sabre National qui se déroule à Tahoua, restera certainement mémorable pour le public sportif de l’arène Hamidine Maidaré. En effet, le double vainqueur du Sabre National et champion en titre, Kadri Abdou alias Issaka Issaka a vu ses illusions d’un troisième sabre consécutif s’envoler dans le ciel poussiéreux de Tahoua.

En effet, contre toute attente, le jeune Garba Ado Gawaro de Maradi réussit la prouesse de sa carrière, en faisant mordre la poussière au redoutable champion.
Un véritable coup de massue sur la tête de l’écurie de Dosso, qui eut pour impact de tétaniser ses coéquipiers, totalement démoralisés. Suite à la défaite de Issaka Issaka, Abdou Saadou, Soumaila Abdou, et les autres n’ont pas fait le poids devant la rage de vaincre de l’écurie du Katsina, complètement déchainée. Maigre consolation pour les dossolais, Issaka Issaka n’est pas parti seul. Dans son sillage, ses adversaires de Maradi, M. Oumarou Ali Bindigaou, Sani Abdou, Oumarou Ousmane et Abdramane Idi Zougal ont été emportés par la révolte dossolaise. Score finale de cette chaude rencontre, 6 victoires pour Maradi contre 4 pour Dosso.

En seconde heure, Agadez a affronté Zinder. Au cours de cette confrontation, le double champion, Laminou Maidaba, s’est fait piégé par le redoutable Abdoul Aziz Ama de Zinder qui, la veille avait déjà montré une farouche résistance dans son combat contre Yacouba Adamou de Niamey. Il a en effet envoyé au sol l’espoir de l’écurie d’Agadez après 14 minutes de combat. Au décompte final de cette deuxième rencontre de la matinée d’hier, Zinder l’a emporté sur le score de 5 victoires contre 4 et un match nul.

Dans l’après-midi de lundi dernier, deux rencontres ont eu lieu. Il s’agit des oppositions entre Zinder et Niamey, en première heure, et Dosso-Tahoua en seconde heure. Pour la première rencontre Zinder-Niamey, le score de 5 victoires partout montre l’engagement des vingt lutteurs sur le sable fin de l’arène Hamidine Maidaré. Au cours de ce duel groupé entre les écuries du Damagaram et de la capitale, les ténors ont tout simplement tiré leur épingle du jeu.

En effet, Dan Tela, Nassirou Laouali et Ali Roba Roba de Zinder se sont rapidement débarrassés de leurs adversaires niaméens en les envoyant au sol de la plus belle des manières. On ne peut dire autant du vice-champion en titre Adamou Abdou, qui a longtemps peiné devant Habibou Dan Hadjia de Zinder avant de l’envoyer au sol ; ou du grand Yacouba Adamou de Niamey qui a été « sauvé » par un avertissement pris par Abdoul Aziz Ama de Zinder au cours du premier round d’un combat qui est allé jusqu’à son terme, mais qui a ennuyé le public sportif de l’arène Hamidine Maidaré. Il en est de même pour Tassiou Ibrahim qui a battu Abdou Ibrahim de Zinder sans trop convaincre.

Quant à Sabo Abdoulaye, il n’a été que l’ombre de lui-même dans un combat contre Ali Roba Roba où il a laissé des plumes. Mal préparé et totalement méconnaissable, Sabo a mordu la poussière devant le jeune Zindérois qui ne s’est pas fait prier pour «l’humilier». La deuxième rencontre de lundi après-midi a mis aux prises Dosso et Tahoua. Un choc qui a répondu à toutes les attentes du public sportif de l’arène Hamidine Maidaré. Les géants Dossolais Issaka Issaka champion en titre, Soumaila Abdou, Toukour Inoussa Mahamadou Abdou et Abdou Sadou ont brillé de mille feux au cours de leurs combats.

Néanmoins Tahoua a pu sauver de leurs griffes acérées, M. Mahamida Dan Malam, Harouna Ali, Yahaya Kaka, Abdousalam Samaila et Dan Tabay. L’entrée en compétition du champion en titre Issaka Issaka, a été fatale pour Souley Rabagardama, le plus grand espoir de l’écurie de l’Ader. Issaka Issaka l’a envoyé au sol au bout de 4 minutes de combat. Il annonce ainsi ses ambitions pour ce 38ème sabre national. Le score final de cette époustouflante rencontre a été de 5 victoires partout.

Dans l’après-midi d’hier, Tahoua a battu Tillabéri sur le score sans appel de 9 victoires à 1 tandis que Diffa et Niamey se sont partagés les points (5 -5).

Ce matin, Zinder croisera le fer avec Diffa et Tillabéri avec Dosso. Dans l’après midi, Niamey sera opposé à Agadez et Maradi à Tahoua

Oumarou Moussa Envoyé spécial(onep)

Lire également : Portrait de lutteur : Ado Garba : Le tombeur du Champion en titre
Ado Garba Lutte Tahoua 2016Ado Garba : Le tombeur du Champion en titre, Issaka IssakaGarba Ado Gawaro, vous connaissez ? Peut-être non, ou en tout cas pas assez ! C'est le jeune lutteur de l'équipe de Maradi qui, hier matin, a réussi la prouesse d'éliminer le double champion en titre, Issaka Issaka de Dosso. Et, ce, de la plus belle manière ! En effet, en 2 minutes de combat le prétentieux Garba Ado Gawaro s'est débarrassé du redoutable titan de Dosso, qui jouissait pourtant de sa renommée et de son avantage physique face à ce jeune lutteur inconnu du public.
«En rentrant dans l'Arène j'avais l'esprit tranquille. Je n'ai aucune crainte d'être terrassé. Je me suis dit que le combat de lutte traditionnelle est une question de préparation à la base, qui requiert compétence, technique et de chance », a déclaré Ado Garba à sa sortie de l'arène après avoir terrassé le double champion du Niger, Kadri Abdou dit Issaka Issaka. Ce jeune homme de 27 ans est très peu connu dans les arènes de lutte traditionnelle au Niger. «Ça fait quatre ans que je me suis engagé à pratiquer ce sport roi au Niger. Il a fallu l'année dernière pour avoir la chance d'être sélectionné parmi les dix athlètes de l'équipe régionale de Maradi », a-t-il expliqué.

Ado Garba est né dans le village de Gawaro dans le département d'Aguié. Ce jeune cultivateur, marié et père de deux enfants a remporté le mardi 27 décembre dernier le combat qui l'opposait à Issaka Issaka, double détenteur du sabre national. La lutte fait partie de sa passion depuis son jeune âge. Il luttait avec ses camarades, il parcourait aussi comme de tradition dans cette zone, les villages environnants pour livrer des combats. Ado Garba a commencé à participer aux compétitions avec le regroupement au niveau départemental, mais l'entraineur de l'équipe régional ne l'a pas sélectionné. Il a fallu attendre le championnat de lutte traditionnelle de Dosso en 2015 pour qu'il fasse partie de l'équipe régionale de Maradi en qualité de titulaire.

Cette année, il est donc à sa deuxième participation aux compétitions du Sabre national en qualité de titulaire. Et la chance lui a souri à l'Arène Hamidine Maidaré de Tahoua en terrassant le double champion en titre. Ce jeune athlète de 90 kg et de 1,70 mètre utilise le contrôle de haut du corps comme technique de base. A son premier combat contre le lutteur de Tillabéri, il a appliqué la même prise pour le terrasser. Cette technique consiste à poser le bras sur l'épaule de l'adversaire pour le pousser créant ainsi un déséquilibre chez lui et le terrasser subitement.

« Mon combat contre Issaka Issaka est une surprise pour le public au regard de la nette différence de catégorie entre nous. Mais, je vous assure que, je n'avais aucune crainte de faire face à tout adversaire de combat dans les arènes. Dans un combat, la victoire vient de Dieu, mais pas à nous les combattants. Je prie le bon Dieu de me donner la chance de continuer sur le parcours», confie Ado Garba Gawaro, qui ne cache pas sa joie d'avoir fait mordre la poussière à un aussi grand lutteur de la trempe de Issaka Issaka.

Seini Seydou Zakaria, Envoyé spécial(onep)
www.lesahel.org

Dernière modification le mercredi, 28 décembre 2016 06:47