Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

lundi, 06 novembre 2006 11:47

Lutte Traditionnelle. Le Niger au championnat du monde en Turquie

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
C’est en principe ce jeudi 2 novembre 2006 que débute sur les plages d’Al-taï en Turquie, l’édition 2006 du championnat du monde de « beach wreasling » au lutte de plage. Seul re-présentant du continent africain à ce grand rendez-vous mondial, le Niger dont c’est la 1ère participation, nourrit de sérieuses ambitions. 2 lutteurs choisis pour leurs qualités physiques et techniques défendront nos couleurs à ce championnat du monde de lutte de plage. Il s’agit de Oumarou Bindigao de Maradi et Balla Harouna de Zinder.

Oumarou Bindigao 95 kg, champion du Niger en titre est un lutteur très physique, affectionnant le corps à corps mais dans un style de fin stratège. Sa force : recul défensif puis contre attaque fulgurante. Avec lui, le Niger et au-delà le continent, disposent d’un candidat sérieux pour le podium. Balla Harouna, 90 kg, triple champion national (1996, 1999 et 2003) et plusieurs fois champion d’Afrique dans sa catégorie reste un lutteur hors pair. Spécialiste du crochet, du ramassé et du fauchage, il possède une diversité d’actions technico-tactiques. Sa forme actuelle autorise à croire également en ses chances pour une place pour le podium.

Selon le Directeur technique national de la Fenilutte, Malam Barka Akoda que nous avons rencontré mardi peu avant leur départ, l’optimisme est de mise : « Oumarou Bindigao et Balla Harouna ont été retenus pour leurs performances et capacités. Ces 2 lutteurs sont actuellement invaincus dans les tournois professionnels au Nigeria ». La lutte nigérienne se vend décidément bien en cette fin d’année et, deux de nos lutteurs participeront également et à la même date du 2 au 7 novembre 2006, mais cette fois-ci à Alma Ata, capitale du Kazakhstan, à un Festival mondial de démonstration (danses traditionnelles, expositions d’accoutrements de lutteurs…) qu’organise l’Unesco. Pour ce festival la Fenilutte a retenu Issa Gazagourou de Tahoua, champion du Niger en 2000, spécialiste du « kirari » ; et Mahamadou Anafi dit « Jagoual » de la Communauté urbaine de Niamey, quart de finaliste du dernier championnat national de Diffa.

Ousmane Keïta

06 Novembre 2006.

Publié le 05 Novembre 2006

Source: Republicain-Niger 

 

Lu 5339 fois Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey