Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

mardi, 28 février 2012 11:25

Poursuite de la 33ème édition du Sabre National à Maradi : le champion sortant, adulé par les Maradaouas

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Bindigaou_2010
Le champion de lutte traditionnelle Oumarou Bindigaou
La hiérarchie des gros titans de la lutte traditionnelle sera-t-elle respectée dans cette édition 2012? De nombreuses questions se posent à ce niveau au regard du déroulement des compétitions. La question est d’autant plus pertinente qu’au troisième jour des combats, plusieurs grands favoris ont déjà été recalés

dans la course au prestigieux sabre. C’est ainsi que tout à tour, Harouna Abdou de Tahoua, Alio Salao de Zinder, Mahamadou Anafi de Tahoua et Inoussa Alassane de Niamey ont mordu la poussière.

Hier, les favoris tiennent encore la dragée haute. Dans ce lot, on  peut citer l’intrépide Yacouba Adamou de Niamey, Oumarou Bindigaou de Maradi, Commando Tchéra de Tillabéri et Laminou Maïdaba d’Agadez,  qui ont tous démontré, depuis le début, de ce championnat toute leur technicité et leur puissance physique. Ces géants des arènes, sauf malheur, auront des arguments viables pour imposer le respect de la hiérarchie des  ‘’grands’’.

La région hôte fonde de grands  espoirs sur son leader Oumarou Bindigaou,  qui a eu des sueurs froides pour venir à bout de ses adversaires. La région de Maradi qui avait enfanté, durant trois décennies, de grands champions à l’image de Yacouba Ango dit Kantou, Labo Maïkafo, Ada Masko et Sani Moumouni, peut-elle rééditer l’exploit de l’édition précédente de Tillaberi ? Les Maradaouas font un bloc infranchissable autour de leur grand favori Bindigaou à chacune de ses sorties.

Une autre particularité de cette édition, c’est au niveau technique des équipes qui a évolué d’un cran. En effet, chacune des équipes a bien peaufiné la conception des attaques tactiques. De même, sur le plan physique on a enregistré des ébauches d’énergie dans certaines écuries.

I.S. Barry, envoyé spécial
28 février 2012
publié le 28 février 2012
Source : Le Sahel

{sidebar id=1}

Dernière modification le mercredi, 29 février 2012 15:15

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey