Orange experience digitale 2

hippopotames Fleuve Niger Issa BeriLa région du fleuve est une région à l’agriculture et notamment à la culture irriguée. Des traditions culturales sont développées dans cette zone depuis de longues années, promouvant la production de cultures variées : riz, sorgho, tabac, patate douce, oignon, courge, etc. Naturellement, la pêche reste elle aussi une autre activité que l’on mène tout au long du fleuve apportant ainsi à ces populations des compléments alimentaires importants. A côté de ces activités se développent également l’élevage de bovins surtout et de petits ruminants. Mais depuis quelques années, du fait de la déforestation et de l’érosion des terres, le fleuve est menacé d’ensablement, disons, aussi de disparition quand, aux périodes de l’étiage, il y a aujourd’hui, des branches du fleuve qui se traversent à pieds car complètement desséchées. L’allure majestueuse du fleuve Niger, en période de crue, offre des merveilles touristiques qui rendent à la nature toutes ses beautés violées par la sécheresse qui le menace pour en faire un espace exotique avec la clarté de l’onde qui coule fièrement, la flore aquatique luxuriante que les courants agitent quand survolent ces merveilleux oiseaux gras de races diverses qui tapissent les bordures verdoyantes et les berges dorées du fleuve. Dans ce fleuve charmant qui a tissé toute une culture le long du Niger pendant des siècles, il y a avait des hippopotames que l’on ne retrouvait naguère qu’en amont du fleuve, vers Ayorou,

Imprimer E-mail

Société