Docteur Issimouha Dille Sos Cancer NigerLe cancer est une maladie de la cellule de l’organisme. détecté précocement et pris en charge de façon rationnelle, le cancer peut être traité et le malade peut guérir totalement. Mais découvert en retard, le malade atteint du cancer, même pris en charge à ce stade, ne peut être sauvé parce qu’à ce moment la maladie devient incurable. au Niger, le cancer ne fait que prendre de l’ampleur et fait beaucoup de ravages. c’est pour remédier à cet état de fait qu’a été créée l’organisation non Gouverne- mentale (onG) sos cancer qui s’est don- née pour mission de combattre le cancer au Niger en faisant entre autres des séances de sensibilisation et de dépistage, d’éducation et de formation des personnels de santé selon les explications données par dr Dillé issimouha,chirurgien oncologue à l’Hôpital national de Niamey et également présidente de l’Ong sos cancer,son institution a été créée en mars 2012 du fait d’un constat :« nous nous sommes rendus compte qu’au Niger, l’on ne parlait pas de cancer.c’était presque un sujet tabou aussi bien au sein du personnel de santé que du commun des mortels », a indiqué Dr Dillé Issimouha. 

ImprimerE-mail

A l’initiative du Réseau Femmes, Sciences et Technologies du Niger, se tient depuis hier au palais des congrès de Niamey, un symposium national sur la sécurité alimentaire. Organisé en partenariat avec le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage et celui de l’enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, ce symposium a pour thème « Impact des sciences et technologies sur l’autonomisation de la femme et la sécurité alimentaire et nutritionnelle ». L’ouverture de cet événement a été parrainée par la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tattali Iyali, en présence du ministre d’Etat à l’Agriculture et à l’Elevage M. Albadé Abouba, de plusieurs membres du gouvernement et personnalités.

ImprimerE-mail

Le Ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses, M. Bazoum Mohamed a présidé, hier matin dans les locaux de l’Ecole Nationale de la Police et de la Formation permanente, la cérémonie de lancement des activités de la mutuelle de santé de la Garde Nationale du Niger et de la Police Nationale. Cette initiative vise entre autres objectifs, à palier les grandes insuffisances caractérisant la prise en charge sanitaire du personnel des deux corps et de leurs familles. A cette occasion, la délégation ministérielle a visité le matériel roulant de la mutuelle, la salle des saisies des inscriptions. La cérémonie s’est déroulée en présence du Secrétaire général du Ministère de l’Intérieur, de l’Inspecteur Général des Services de Sécurité, des hautes responsables des Forces de Défense et de Sécurité et de plusieurs invités.

ImprimerE-mail

malfaiteurs arretes Niamey 03 2017La brigade de recherche et d’investigation de la police Judiciaire (PJ) a encore frappé un grand coup. En effet, elle a mis hors d’état de nuire trois (3) groupes de malfaiteurs. Ces derniers ont été présentés aux médias, hier matin, dans les locaux de la Police Judiciaire (PJ) à Niamey.

Les deux premiers groupes composés de sept (7) individus sont  spécialisés dans la fabrication des faux billets, tandis que le troisième composé de deux (2) individus, excelle dans le vol des véhicules. Ces présumés malfaiteurs ont été appréhendés par les services de la police nationale à Niamey et à Dosso suite à des investigations et des enquêtes approfondies. D’après la PJ, ces individus sont tous de nationalité nigérienne.  

ImprimerE-mail

Le Gouverneur de la région de Tillabéri, M. Ibrahim Tidjani Katiella, était le mardi 7 mars 2017 à Bankillaré où, il a participé aux cérémonies funéraires des cinq gendarmes tués dans l’attaque du poste de sécurité de Wanzarbé perpétrée le lundi 6 mars 2017 par des individus armés non identifiés. Etaient également présents des députés nationaux, des responsables des Forces de Défense et de Sécurité et la population de Bankillaré.

Pour rappel, le lundi 6 mars 2017, aux environs de 6 h 30 mn du matin, des bandits armés non identifiés ont lâchement perpétré une attaque surprise contre le poste de sécurité de Wanzarbé, dans le département de Téra, où un peloton de la gendarmerie assurait une mission de sécurisation de la zone. L’on déplore malheureusement cinq éléments de la gendarmerie tombés sur le champ d’honneur, un blessé grave, et des dégâts matériels. La cérémonie funèbre des illustres disparus s’est déroulée, le mardi 7 mars 2017 à Bankilaré, en présence du Gouverneur de la région Ibrahim Tidjani Katiella, de députés nationaux, des responsables des FDS, des responsables administratifs et coutumiers, des familles des victimes ainsi que de la population de Bankilaré.

ImprimerE-mail


Onep Nigerdiaspora 2017

Sahel et Sahel Dimanche
abonnement en ligne sur le site web
www.lesahel.ne