Orange experience digitale 2

Ramadan, l'occasion d'or (Suite)

Cheikh_Boureima_Abdou_Daouda_01.jpgChers frères et sœurs en Islam!
As-salamou alaïkoum wa rahmatoullah!
Louange à Allah Seigneur de l'Univers qui a dit:

"Ton Seigneur crée ce qu'Il veut et Il choisit; il ne leur a jamais appartenu de choisir. Gloire à Allah! Il transcende ce qu'ils associent à Lui! ". Sourate 28, verset 68. "Il connaît certes les secrets, même les plus cachés". Sourate 20, verset 7. Il connaît la trahison des yeux et ce que cachent les cœurs. Je témoigne qu'il n'y a point de divinité digne d'adoration hormis Allah l'Unique sans associé; et que Mouhammad est serviteur et Envoyé d'Allah. Qu'Allah lui accorde Ses prières et Son salut ainsi qu'à sa famille et à ses compagnons!

Chers frères et sœurs en Islam! Craignez votre Seigneur Allah, vénérez et respectez ses recommandations

Pour le croyant, le Ramadan est une occasion pour mettre en évidence sa piété ou sa crainte d'Allah en tentant de vivre dans l'ultime degré de la religion celui de la perfection ou de la bienfaisance qui consiste à adorer Allah comme s'il Le voyait.

Pour le croyant, le Ramadan est une occasion pour s'entraîner à acquérir des vertus exemplaires telles que la patience, la sincérité, la compassion envers les faibles…

Pour le croyant, le Ramadan est une occasion pour se réconcilier avec sa propre âme, son âme incitatrice au mal, son âme bestiale qui l'a toujours contredit face aux ordres de son Seigneur. Grâce à cette réconciliation avec son âme, l'intérieur et l'extérieur du croyant seront en accord, en harmonie d'où il vivra dans la tranquillité morale et l'apaisement du cœur et tant qu'il n'y a pas cette conformité entre l'intérieur et l'extérieur de l'Homme, il ne peut que vivre dans le chaos moral, le désordre, l'angoisse, l'inquiétude et l'agitation.

Pour le croyant, le Ramadan est une occasion pour tuer et enfouir sous terre ses passions et désirs sataniques

Pour le croyant, le Ramadan est une occasion pour se réconcilier avec son entourage en particulier avec les parents et les proches avec lesquels il ne s'entendait pas à cause du feu de la mésentente et de la discorde que Satan a réussi à allumer entre eux.

Pour le croyant, le Ramadan est une occasion pour se réconcilier avec ses frères et sœurs en Islam avec lesquels il ne s'entendait pas à cause des complots et machinations de Satan.

Pour le croyant, le Ramadan est une occasion pour augmenter ses bonnes œuvres et diminuer les mauvaises.

Le Ramadan est une occasion pour le couple musulman subjugué par les tentations sataniques pour faire la paix à jamais en se pardonnant le passé et en décidant de recommencer une vie conjugale normale.

Le Ramadan est une occasion pour la société musulmane pour retrouver sa cohésion, son unité, sa solidarité, son entraide et surtout son pardon mutuel.

Bref, le Ramadan est une occasion pour tous. Il permet à l'âme de retrouver sa fertilité. Il permet au corps de retrouver sa vigueur, sa vitalité et sa santé. Il permet à l'esprit de retrouver sa lucidité et sa clairvoyance. Il permet aux yeux de retrouver leur lumière. Il permet aux oreilles et au ventre de retrouver leur pureté…

Chers frères et sœurs en Islam, si tels sont quelques aspects de ce que représente le mois béni de Ramadan, il n'y a pas d'étonnement à ce que le Prophète çallallahou alaihi wa sallam sorte de l'ordinaire pour prononcer un discours solennel le 1er de chaque Ramadan, discours que nous pouvons qualifier aujourd'hui de "Message à la Nation" comme en font les grandes personnalités au cours des grands événements marquant la vie de la nation. Voici la traduction intégrale de ce discours:

"Humains! Certes, un grand mois vous est venu, un mois béni, un mois qui renferme la Nuit du Destin ou Laïlatoul-Qadr qui est meilleure que mille mois. Un mois dont Allah a rendu obligatoire le jeûne de ses jours et a fait de la prière nocturne une œuvre surérogatoire supplémentaire. Quiconque se rapproche d'Allah par une œuvre supplémentaire dans ce mois est comme quelqu'un qui a accompli une obligation. C'est un mois de patience or la patience a pour récompense le Paradis. C'est le mois de consolation, un mois durant lequel augmente la richesse ou subsistance du Croyant. Quiconque offre de la nourriture à un jeûneur pour la rupture du jeûne, cela lui équivaut : la rémission ou le pardon de ses péchés, l'affranchissement du Feu et il aura la même récompense que le jeûneur sans que celle de ce dernier en soit diminuée de quoi que ce soit. Les compagnons dirent : "O Messager d'Allah nous n'avons pas tous les moyens de faire rompre un jeûneur. Il leur répondit : "Allah donnera cette récompense décrite à quiconque aura fait rompre un jeûneur ne serait-ce qu'avec une seule datte, ou de l'eau, ou une gorgée de lait coupé. C'est un mois dont le début est une miséricorde, le milieu un pardon et la fin un affranchissement du Feu. Quiconque allège la tâche de ce qu'il commande pendant ce mois, Allah lui pardonnera et l'affranchira du Feu. Faites multiplication de quatre œuvres dans ce mois, dont deux par lesquelles vous obtiendrez l'agrément de votre Seigneur à savoir: le témoignage qu'il n'y a pas de divinité digne d'adoration hormis Allah (La ilaha illallah) et la demande du pardon (Astaghfiroullah); et deux autres (œuvres) dont vous ne pouvez point vous en passer à savoir: demander à Allah le Paradis, et se réfugier auprès de Lui contre le Feu. Et quiconque fera boire un jeûneur, Allah lui fera boire de mon Bassin une gorgée après laquelle il n'aura plus soif jusqu'à ce qu'il entre au Paradis". Hadîs jugé authentique et rapporté par Iboun Khouzaïma.

Cheikh Boureïma Abdou Daouda

07 juin 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société