Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Bienvenue ô Ramadan ! (Suite) : Louange à Allah Seigneur de l'Univers qui a dit: "O croyants!

Cheikh_Boureima_Abdou_Daouda_01.jpgLe mois du Ramadan renferme la nuit de la destinée appelée "Laïlatoul-Qadr". L'adoration pendant cette nuit est meilleure que l'adoration pendant mille mois c'est-à- dire 83 ans et 4 mois. C'est la nuit la plus bénie et la plus aimée d'Allah. Pour cette raison, il l'a choisie pour révéler plusieurs de ses livres dont le Saint Coran au sujet duquel Il a dit: "Nous l'avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit de la Destinée. Et qui te dira ce qu'est la nuit de la Destinée. La nuit de la Destinée est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l'Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu'à l'apparition de l'aube". Sourate 97 (la Destinée). O bien aimé qui nous visite chaque année, nous t'accueillons avec un amour et une joie inexprimables. Sois le bienvenu ô Ramadan! Tu viens juste après une année de séparation, une année durant laquelle des gens sont morts tandis que d'autres sont nés, une année durant laquelle certains se sont enrichis tandis que d'autres sont devenus pauvres, une année durant laquelle certains ont connu le bonheur, d'autres le malheur; certains sont guidés, d'autres sont égarés... ainsi évolue l'Histoire jusqu'au terme fixé par le Créateur. O Ramadan, tu viens juste après une année que nous avons remplie soit de bonnes actions, soit de mauvaises actions dont le tout nous sera présenté au Grand Jour, jour où seront dévoilés les secrets.

  • Tu viens ô Ramadan pour dire à la bouche du musulman: retiens-toi de manger et de boire la journée tant que je suis présent.
  • Tu viens ô Ramadan pour dire aux yeux du musulman: jeûnez en vous retenant de regarder les interdits d'Allah. Pleurez plutôt de crainte de votre Seigneur, regardez et lisez avec méditation Son Grand Livre (le Saint Coran).
    • Tu viens ô Ramadan pour dire à la langue: Crains Allah et jeûne en t'abstenant de mentir, de médire, de calomnier, de dénigrer et de critiquer les autres. Fais le rappel (le zikr) de ton Seigneur matin et soir, ne réponds pas aux insultes des sots dénués de raison et ne donne pas de faux rendez-vous...
    • Tu viens ô Ramadan pour dire à l'oreille: jeûne en te retenant d'écouter les futilités, le mensonge, la calomnie, la médisance et le faux. Ecoute plutôt la Parole de ton Seigneur lue et commentée.
    • Tu viens ô Ramadan pour dire à la main: jeûne et retiens-toi de toucher aux interdits d'Allah, de voler les biens d'autrui, de détourner les deniers publics, de signer de faux papiers et de propager le mal par la force ou l'écriture. Repens-toi plutôt des mauvais actes que tu as commis durant l'année.
    • Tu viens ô Ramadan pour dire aux pieds: jeûnez en vous retenant d'aller aux endroits interdits par votre Seigneur ( bars, night-club, cinéma, lieux de jeux, de corruption morale, de futilités et de bavardages inutiles...). Allez plutôt aux maisons de votre Seigneur (les mosquées) pour Le louer, Le glorifier et Le remercier pour vous avoir fait parvenir à ce Ramadan.
    • Tu viens ô Ramadan pour dire au ventre: cesse de consommer le harâm (l'illicite), l'usure, les biens des orphelins et les biens acquis injustement.
    • Tu viens ô Ramadan pour dire enfin à l'âme: jeûne pour tuer en toi les passions et les tentations sataniques, élève-toi vers ton Seigneur le Très Grand et retrouve ta dimension transcendantale car tu es esprit et non matériel, or l'esprit monte vers son Seigneur le Très Haut.

Bienvenue encore une fois de plus ô Ramadan au nom de tous les musulmans sincères qui attendent impatiemment ta venue; alors que ton nom fait frémir les hypocrites et les faibles de foi, si bien que certains courront au médecin pour chercher une dispense de jeûne, d'autres voyageront et d'autres encore prétendront être frappés de maladies chroniques. Bref, chacun d'eux trouvera son alibi pour esquiver à tes exigences, car tu sembles lourd pour ces hypocrites et leurs semblables. Laisse-les donc se repaître tel un vil bétail, ils sauront bientôt qu'ils ne pourront pas échapper aux rigueurs et au compte du Seigneur des mondes.
* O toi qui n'as cessé de commettre les péchés en Radjab.
* Au point que tu as désobéi au Seigneur en Cha'ban. * Te voilà parvenu au Ramadan après eux.
* Ne le transforme pas alors en un mois de désobéissance. * Récite plutôt le Coran et glorifie assidûment ton Seigneur.
* C'est en effet un mois de glorification d'Allah et de lecture du Coran.
* Combien connais-tu de ceux qui ont jeûné dans le passé;
* Parmi les parents, les voisins et les frères;
* Que la mort a emportés en te laissant vivant après eux?
* Sache alors que ton tour viendra sans doute. Chers frères et sœurs en Islam! Le Ramadan est un mois particulier, très important. Ce qui montre de prime à bord son importance c'est la préoccupation du Prophète prière et salut d'Allah sur lui, et ses préparatifs spirituels dans l'attente de ce mois combien béni. En effet, dès le 7ème mois du calendrier islamique, c'est-à-dire au mois de Radjab, le Prophète prière et salut d'Allah sur lui, se mettait à prier Allah en Lui demandant de bénir les mois de Radjab et de Cha'bân pour les musulmans et de les faire parvenir au Ramadan. N'était-ce l'importance capitale que revêt ce mois de carême et sa place prépondérante en Islam, le Messager d'Allah prière et salut d'Allah sur lui, n'aurait pas demandé à Allah, trois mois d'avance de le faire parvenir au Ramadan car il n'avait aucun goût ni amour pour ce bas monde. En effet, il avait eu le choix de vivre aussi longtemps qu'il le veut dans ce bas monde ou de rejoindre son Seigneur. Il a choisi l'au-delà au détriment de ce bas monde. En outre, Allah le Très Haut lui a dit:

  • "Par le jour montant, et par la nuit quand elle couvre tout, ton Seigneur ne t'a ni abandonné ni détesté. La vie dernière t'est certes meilleure que la vie présente. Et bientôt ton Seigneur t'accordera en vérité Ses faveurs et alors tu seras satisfait". Sourate 93 ; versets 1 à 5.
    • "Nous t'avons certes accordé le Kawsar (une rivière au Paradis ou encore l'abondance des bienfaits d'Allah)". Sourate 108 ; verset 1.
    • "En vérité nous t'avons accordé une victoire éclatante, afin qu'Allah te pardonne tes péchés passés et futurs, qu'Il parachève sur toi Son bienfait et te guide sur une voie droite et qu'Allah te donne un puissant secours". Sourate 48, versets 2, 3.

Malgré toutes ces garanties de la béatitude éternelle et du Pardon d'Allah pour tous ses péchés, le Prophète prière et salut d'Allah sur lui, se montrait très nostalgique du Ramadan béni et se préparait moralement et physiquement pour l'accueillir, et cela, en jeûnant la majeure partie de Cha'bân (le mois précédant celui de Ramadan). De même, le Prophète prière et salut d'Allah sur lui, incitait ses compagnons à bien accueillir ce mois, en les invitant à multiplier les bonnes œuvres, les obéissances, le rappel d'Allah ou Zikr, les invocations, la bienfaisance, bref, toutes les différentes adorations qui rapprochent d'Allah le Tout Miséricordieux. Il prononçait la veille du premier Ramadan un sermon ou discours solennel, dans lequel il disait: "Humains! Certes, un grand mois vous est venu, un mois béni, un mois qui renferme la Nuit du Destin ou Laïlatoul-Qadr qui est meilleure que mille mois. Un mois dont Allah a rendu obligatoire le jeûne de ses jours et a fait de la prière nocturne une œuvre surérogatoire supplémentaire. Quiconque se rapproche d'Allah par une œuvre supplémentaire dans ce mois est comme quelqu'un qui a accompli une obligation. C'est un mois de patience or la patience a pour récompense le Paradis. C'est le mois de consolation, un mois durant lequel augmente la richesse ou subsistance du Croyant. Quiconque offre de la nourriture à un jeûneur pour la rupture du jeûne, cela lui équivaut : la rémission ou le pardon de ses péchés, l'affranchissement du Feu et il aura la même récompense que le jeûneur sans que celle de ce dernier en soit diminuée de quoi que ce soit. Les compagnons dirent : "O Messager d'Allah nous n'avons pas tous les moyens de faire rompre un jeûneur. Il leur répondit : "Allah donnera cette récompense décrite à quiconque aura fait rompre un jeûneur ne serait-ce qu'avec une seule datte, ou de l'eau, ou une gorgée de lait coupé. C'est un mois dont le début est une miséricorde, le milieu un pardon et la fin un affranchissement du Feu. Quiconque allège la tâche de ce qu'il commande pendant ce mois, Allah lui pardonnera et l'affranchira du Feu. Faites multiplication de quatre œuvres dans ce mois, dont deux par lesquelles vous obtiendrez l'agrément de votre Seigneur à savoir: le témoignage qu'il n'y a pas de divinité digne d'adoration hormis Allah (La ilaha illallah) et la demande du pardon (Astaghfiroullah); et deux autres (œuvres) dont vous ne pouvez point vous en passer à savoir: demander à Allah le Paradis, et se réfugier auprès de Lui contre le Feu. Et quiconque fera boire un jeûneur, Allah lui fera boire de mon Bassin une gorgée après laquelle il n'aura plus soif jusqu'à ce qu'il entre au Paradis". Hadîs jugé authentique et rapporté par Iboun Khouzaïma. "Vous avez donc dans le Messager d'Allah un excellent modèle à suivre pour quiconque espère en Allah et au jour dernier et évoque Allah fréquemment". Sourate 33; verset 21. Accueillez donc ce mois béni de Ramadan avec vos cœurs et jeûnez-le en toute obéissance, avec foi et espoir en la récompense d'Allah. Ne le jeûnez pas par ostentation ni par conformisme ou par coutume. "O croyants! Repentez-vous à Allah d'un repentir sincère; afin que votre Seigneur vous efface vos fautes et qu'Il vous fasse entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, le jour où Allah épargnera l'ignominie au Prophète et à ceux qui croient avec lui. Leur lumière courra devant eux et à leur droite; ils diront: "Seigneur, parfais-nous notre lumière et pardonne-nous car Tu es Omnipotent"". Sourate 66; verset 8.

Cheikh Boureima Abdou Daouda

31 mai 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société