Déclarations des leaders religieux du Niger : Le Conseil islamique et les Eglises chrétiennes décident de la fermeture des lieux de culte suite à la confirmation du 1er cas de COVID 19 au Niger

Déclarations des leaders religieux du Niger : Le Conseil islamique et les Eglises chrétiennes décident de la fermeture des lieux de culte suite à la confirmation du 1er cas de COVID 19 au NigerLe Premier Ministre Brigi Rafini et les membres du Comité interministériel de lutte contre la pandémie du coronavirus COVID 19, ont rencontré hier en fin d’après-midi les leaders religieux des différentes confessions présentes dans notre pays. A la fin de cette rencontre et suite à la confirmation du tout premier cas de Coronavirus COVID 19 dans notre pays, le Conseil islamique et les Eglises chrétiennes du Niger ont rendu public deux déclarations.

Dans leurs différentes déclarations, le Conseil islamique et les Eglises chrétiennes du Niger décident de suspendre les prières collectives et les autres manifestations religieuses qui doivent se tenir dans les lieux de culte et invitent les fidèles à prier de chez eux, individuellement ou avec leurs familles, pour que Dieu protège notre pays de ce fléau qu’est le Coronavirus COVID 19. De plus, le Conseil islamique du Niger élargi aux autres associations islamiques, invite les oulémas à mener des campagnes de sensibilisation et demande à l’Etat de les doter de moyens conséquents pour mener à bien cette mission d’intérêt général. De son côté, les Eglises chrétiennes du Niger invitent leurs fidèles à observer une semaine de jeûne et de prières chez eux pour que Dieu étende sa miséricorde sur le Niger et sa population.

Dans leurs déclarations, les leaders religieux ont tenu à souligner les prescriptions religieuses de leurs confessions qui cadrent parfaitement avec les mesures déjà prises par les autorités. Ils invitent ainsi les fidèles à se conformer aux dispositions de prévention prises par le Gouvernement et par les leaders religieux afin que notre pays puisse mieux organiser la prévention et la riposte.

Souleymane Yahaya(onep)

20 mars 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

 #findesviolencesfaitesauxfemmes#findesviolencesfaitesauxfemmes

 

Société