Cérémonie de lancement des travaux de construction-réhabilitation du Centre des Métiers de Cuir et d’Art du Niger (CMCAN) : Créer les conditions d’une meilleure insertion professionnelle de la jeunesse nigérienne

CMCAN NigerLe ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri, et celui en charge du Tourisme et de l’Artisanat M. Ahmed Boto,   ont procédé vendredi dernier, au lancement officiel des travaux de construction- réhabilitation du Centre des Métiers de Cuir et d’Art du Niger (CMCAN) financés par la Banque Mondiale à travers le Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC) à hauteur de 800 millions de FCFA. Cette cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de l’Enseignement Secondaire, de celui de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, du ministre de la Santé Publique, du coordonateur du PRODEC, du secrétaire général du Gouvernorat de Niamey, des responsables et représentants des Artisans du Niger et de plusieurs invités.

 

Peu après la pose symbolique de la première pierre, le ministre en charge des Enseignements Professionnelles et Techniques a souligné l’importance de ce grand projet qui est en train d’être mis en œuvre par le PRODEC avec l’appui financier de la Banque Mondiale. Ce projet dit- il « rentre dans le cadre de l’accompagnement du gouvernement qui a fait le choix de faire du sous- secteur de l’enseignement professionnel et technique, le levier du développement de notre pays qui doit être redynamisé afin de répondre aux besoins réels de l’économie et de la société nigérienne ». Le PRODEC vient donc en accompagnement de ce choix stratégique du gouvernement et à la ferme volonté du Président de la République de faire en sorte que ce sous- secteur joue le rôle qui est le sien. Ce centre, explique M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri fait partie d’un lot de trois établissements financés par ledit Projet. Il s’agit d’un centre spécialisé dans le bâtiment et les travaux publics logé à Doutchi et un autre centre hôtelier en construction dans la région d’Agadez.

C’est un investissement important d’environ 1 milliard 200 millions de FCFA car en plus de la construction des infrastructures, il y aura un accompagnement en matière d’équipements modernes et de renforcement des capacités des formateurs. Tout cela illustre, selon le ministre

Tidjani, la volonté ferme du gouvernement de développer toutes les filières porteuses dans notre pays qui est un grand producteur de bétails et de cuirs et peaux et dont beaucoup de familles vivent de cette activité. Ce centre va donc selon le ministre en charge de l’Enseignement Professionnel et Technique aider ces jeunes à apprendre ce métier et surtout à exceller quand on sait que la jeunesse est la couche sociale de notre population qui souffre de la question de sous emploi et de qualification.

«Nous souhaitons faire de cet établissement, un pôle sous régional de développement de formation en matière de cuirs et peaux dans le cadre de la création de conditions pour non seulement renforcer l’employabilité des jeunes mais aussi et surtout de créer les conditions d’une meilleure insertion professionnelle de l’ensemble de la jeunesse » a indiqué M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri. Il a par ailleurs pris l’engagement de faire le suivi nécessaire pour que ce centre soit opérationnel dans le meilleur délai en vue d’atteindre les résultats attendus.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

06 février 2017
Source : http://lesahel.org/

 

 

ImprimerE-mail

La Palmerais Niger Pub 01

Société