Agadez/Arlit : l’ANSMICAL s’investit dans la recherche d’alternatives à la migration clandestine et au chômage

Agadez/Arlit : l’ANSMICAL s’investit dans la recherche d’alternatives à la migration clandestine et au chômageLes membres du bureau exécutif national de l’Association Nigérienne pour la Sensibilisation sur la Migration Clandestine et Alternatives Liées (ANSMICAL) ont effectué selon le président de ladite association une visite de terrain le vendredi 21 février dernier à Arlit. Il s’est agi pour les membres de la délégation d’aller sur le site qui vient d’être identifié pour la mise en œuvre prochaine d’un ambitieux Projet Agro-Sylvo-pastoral.

Notons que le site qui a été identifié, est doté entre autres d’un Centre de formation socioprofessionnelle des jeunes en agro-sylvo-pastoralisme, GPL-gaz, menuiserie, soudure, mécanique, électricité etc. D’une superficie de quinze (15) hectares, le site appartient aux producteurs ruraux. Il est situé au Sud de la Ville d’Arlit dans la région d’Agadez en allant vers Akokan 2 près des jardins de Tasilim 1.

L’Association a également formulé une demande de terrain auprès de la Mairie d’Arlit en vue d’exploiter le site dans le cadre dudit projet. Cette visite a été également mise à profit par le Bureau Exécutif National de l’ANSMICAL pour s’entretenir avec les responsables des Coopératives et autres regroupements associatifs des maraichers de Taslim qui ont favorablement accueilli et soutenu l’initiative du projet.

Parlant de ce projet, le président de l’ANSMICAL M. Amadou Abdoul Karimou a indiqué que le Projet Agro-sylvo-pastoral va contribuer entre autres au développement communautaire de la ville d’Arlit, à réduire le flux migratoire dans la zone et à servir de meilleure alternative au problème de chômage auquel seront inévitablement exposés les agents et autres sous-traitants des Sociétés minières basées à Arlit. En effet, précise-t-il, la mise en œuvre de ce projet s’inscrit en prélude à la fermeture des sociétés minières. A cet effet, l’association est en train d’envisager une reconversion qui permettra aux uns et aux autres de se spécialiser dans un métier quelconque afin de mieux affronter la situation.

Compte tenu du manque de ressources appropriées pour la mise en œuvre effective du projet, l’association a lancé un appel à l’Etat et à ses partenaires en vue de l’accompagner dans l’atteinte de son objectif qui cadre avec l’initiative ‘’3N’’ du Président de la République, Chef de l’Etat SE Issoufou Mahamadou.

Rappelons que l’Association Nigérienne pour la Sensibilisation sur la Migration Clandestine et Alternatives Liées (ANSMICAL) est autorisée à exercer ses activés par Arrêté n°725 /MISPD/ACR/DGAP/DLP du 29 juillet 2019. C’est une initiative des agents et des sous-traitants des sociétés minières d’Arlit ainsi que des jeunes des villes d’Arlit et d’Agadez. Elle vise, à cet effet à lutter contre les risques liés à la migration clandestine. Il s’agit spécifiquement d’informer les candidats à la migration clandestine sur les risques liés à cette entreprise, de proposer des alternatives pour inciter les migrants à choisir des options légales à la migration clandestine, de lutter contre la mendicité des enfants, de créer des cadres de formation et d’assistance aux femmes et aux jeunes.

Notons que les principaux domaines d’intervention de l’ANSMICAL sont l’Action sociale et la lutte contre la migration clandestine, la promotion de l’agriculture, de l’alimentation, du commerce équitable, du développement économique et local, des droits (à l’éducation et à la formation), l’éducation au développement, l’environnement et la promotion du Genre.

Laouali Souleymane(onep)

27 février 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

 #findesviolencesfaitesauxfemmes#findesviolencesfaitesauxfemmes

 

Société