Tillabéri «La situation agricole à Ayorou est très critique», déclare M. Hassane Idrissa, préfet du département d’Ayorou

Dans un point de presse qu’il a animé le vendredi 4 octobre dernier, le préfet du département d’Ayorou a présenté la situation des réalisations enregistrées dans le secteur du développement rural dans le cadre du programme de renaissance du Niger. Les réalisations ainsi enregistrées dans le secteur du développement rural ont impacté, de manière significative la vie des populations rurales, a déclaré M. Hassane Idrissa.

Abordant ainsi le domaine de l’agriculture, le préfet du département d’Ayorou, Hassane Idrissa a indiqué que la 3eme décade du mois de septembre a été non pluvieuse sur l’ensemble du département. A ce jour le département enregistre 17 jours de sècheresse alors que les cultures sont au stade de floraison début grenaison. Ce qui laisse à penser que la situation agricole à Ayorou est très critique. «Jusqu’à ce jour le nouveau mil n’a pas vu le jour ici» a affirmé le préfet Hassane Idrissa.

Quant à la situation alimentaire, elle a, selon le préfet, été marquée par une baisse très sensible des prix des denrées de première nécessité par rapport à la décade précédente. L’on constate un bon niveau d’approvisionnement sur les marchés locaux surtout par les commerçants du Nigeria et du Mali. Pour pallier cette situation de la compagne agricole qui ne répond pas aux attentes des populations, l’Etat a déjà préconisé des dispositions dans le cadre de la distribution gratuite des vivres avec 210 Tonnes de céréales pour la commune d’Ayorou, ainsi que 515,7 tonnes de céréales pour la commune d’Inatès. S’agissant de la vente des céréales à prix modéré l’Etat a placé 500 Tonnes de vivres dans le département pour les 2 communes sus mentionnées.

Dans le domaine de l’élevage, la mise en œuvre du programme de la renaissance a permis de réaliser sur le plan santé du cheptel la vaccination de 250.560 têtes de bétail et le déparasitage de 16.065 autres têtes. A cela s’ajoutent des actions de complémentation alimentaire du cheptel de l’ordre de 210 tonnes de son de blé et 15 Tonnes de tourteaux en vente à prix modéré. Pour l’opération de distribution gratuite des aliments bétail, le département d’Ayorou a bénéficié de 62 Tonnes de son de blé et 25 Tonnes de tourteaux a indiqué le préfet d’Ayorou Hassane Idrissa. Dans le domaine de l’environnement l’on note la récupération de 538,89 ha de Terres dégradées en cash for work pour un coût de plus de 79 millions de Francs.

Aussi il a été réalisé dans la zone pastorale de la commune d’Inatés 280 Km de bande pare feux également en cash for work pour un montant de 14 millions de francs. Le préfet du département a également fait cas des réalisations importantes enregistrées dans le domaine de l’éducation de la santé, de la formation des jeunes entre autres. Globalement, le préfet du département d’Ayorou a relevé que les différentes réalisations du programme de renaissance ont, de manière significative, impacté la vie des populations rurales du département.

M. Hassane Idrissa a aussi mis cette circonstance à profit pour rappeler la principale doléance émise tant par la population que par les autorités administratives et coutumières d’Ayorou et qui est relative notamment à la fourniture en électricité de la ville d’Ayorou en connectant Ayorou sur le réseau électrique haute tension. L’actuel système de fourniture en électricité ne répond pas à l’entière satisfaction des populations avec notamment les pannes répétées du groupe électrogène.

Zakari Mamane ONEP/Tillabéri

09 octobre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société