Maradi: Accueil de 10 otages dont une fille de 2 ans, kidnappés par les bandits armés

Maradi: Accueil de 10 otages dont une fille de 2 ans, kidnappés par les bandits armésUne cérémonie inédite s’est déroulée hier matin au palais du sultan de Katsina de Maradi. Il s’agit de l’accueil et du retour dans leurs familles, de 10 otages nigériens kidnappés et gardés au Nigéria par des bandits armés qui opèrent dans la zone frontalière entre la région de Maradi et les Etats fédérés de Zanfara, de Sokoto et de Katsina, il y a de cela quelques semaines. De ces 10 otages, deux (2) ont été récupérés à partir de Sokoto après avoir passé 40 jours entre les mains de leurs ravisseurs, alors que les huit (8) autres de Zourmé, (Etat de Zanfara) ont passé 31 jours de détention.

Selon le gouverneur de la région de Maradi, M. Zakari Oumarou, les autorités coutumières de Sokoto et Zanfara ont conclu une sorte d’accord entre les bandits et elles à travers lequel, ces bandits ne devraient plus s’en prendre à leurs administrés. « C’est dans le cadre de cet accord que les Nigériens détenus par les bandits ont été libérés avec d’autres détenus nigérians » a précisé Zakari Oumarou qui a rendu grâce à Dieu pour ce dénouement intervenu.

Mais ce qui est choquant dans cette affaire, c’est la présence d’une fille de 2 ans qui a passé 40 jours de détention entre les mains des ravisseurs. « Cette fillette a assisté à l’assassinat de son père qui est un conseiller municipal de la commune de Tibiri Gobir. Après l’assassinat de son père, elle a été enlevée par les assaillants alors qu’elle rampait vers le corps inerte de son père » a rappelé le gouverneur de Maradi.

A propos de cet accord entre les bandits armés et les autorités de Sokoto et Zanfara, le gouverneur Zakari Oumarou estime qu’il n’y a pas lieu de s’en réjouir, puisque du jour de la signature de cet accord à aujourd’hui, il ne s’est pas passé un seul jour où un de nos villages n’enregistre d’attaque. « Nos villages qui ont accueilli, il y a des mois, des milliers de réfugiés nigérians sont aujourd’hui les principales cibles de ces bandits armés. Nous assistons aux déplacements de notre population qui a reçu ces réfugiés vers d’autres villages » fait-il remarquer. Pour le gouverneur de Maradi, cela est de trop. C’est pourquoi il considère qu’il est temps de se regarder en face pour faire en sorte que cette situation trouve une solution.

« Nous estimons que c’est à nos voisins de prendre les dispositions qui s’imposent pour que les populations nigérianes qui ont fui leurs villages y retournent et que nos populations restent en paix », déclare M. Zakari Oumarou.

Le Sultan du Katsina, Marémawa Ali Zaki a, pour sa part, reconnu les efforts que le gouverneur déploie pour la population de son entité et a encouragé les forces de défense et de sécurité. Il a demandé aux oulémas de renforcer les prières pour le rétablissement de la paix dans cette région. Le Sultan du Katsina a enfin félicité les parents des personnes kidnappées qui viennent de retrouver les leurs.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi

26 juillet 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société