Insécurité urbaine à Niamey : Faut-il craindre certains conducteurs de taxi ?

Insécurité urbaine à Niamey : Faut-il craindre certains conducteurs de taxi ?Depuis un certain temps, la ville de Niamey est confrontée à un sérieux problème d’insécurité. En effet, des groupes de jeunes se sont spécialisés dans le vol et autres pratiques malsaines, une situation qui n’épargne pas certains conducteurs de taxi, qui semblent être les coauteurs de ces jeunes malfrats. Les récurrentes plaintes enregistrées contre des conducteurs de taxi en disent long. Face à cette situation la police Nationale fidèle à sa tradition a, au début de ce mois de juin mené une opération tendant à démanteler les réseaux de malfrats. Cette opération a permis de mettre la main sur 79 conducteurs de taxi indélicats.

Selon l’information diffusée par la radio « Studio Kalangou », rapporté par le site Niamey News, le bilan dressé par le Secrétaire général du syndicat du conducteur de taxi (Synco-Taxi) suite à l’opération menée par le Commissariat central de Niamey fait état de 120 taxis immobilisés à Niamey, 79 conducteurs gardés à vue pendant 72 heures dont 20 récidivistes. « Après vérification, il s’est avéré que dans les 79 taximen gardés à vue, il y en a plus de 20 qui sont sur la liste de la police judiciaire. Ils ont été condamnés pour vol, pour agression physique, abus de confiance, escroquerie. Il y a même quelqu’un qui est recherché par la justice contre qui il y a un mandat d’arrêt », a déclaré le Secrétaire général de Synco-Taxi.

Selon toujours, le responsable du syndicat des conducteurs de taxi, le problème en est que de faux titres de transport sont remis aux personnes de moralités douteuses par les autorités municipales avec la complicité de certains syndicalistes. « A Synco-Taxi, nous avons toujours dénoncé et décrié la manière d’attribuer des titres de transport. Parmi les 120 taxis arrêtés, il y a 50 taxis qui ont des documents délivrés au niveau de la ville de Niamey dont 47 sont faux«, a-t-il déploré.

A noter qu’au mois d’Avril dernier, un taximan a en complicité d’un groupe d’individus tenter de déposséder une femme de ses billets de banque. L’année 2018 a aussi enregistré des cas de meurtres dans lesquels sont impliqués des conducteurs de taxi. Comme quoi, la population doit être vigilante et coopératives afin de permettre aux forces de l’ordre de mettre notre capitale hors de danger.

Les autorités de notre pays, doivent insister sur la qualité du service public, la délivrance des documents administratifs ne doit plus se faire en fonction des libre choix des agents de la fonction publique, mais, en tenant compte des textes en vigueur. Faut-il impérativement mener une enquête rigoureuse de moralité avant la délivrance de tout document dont la détention permet à certains individus malintentionnés de commettre des crimes impardonnables à l’endroit des paisibles citoyens.

11 juillet 2019
Publié le 20 Juin 2019
Source : Le Nouveau Républicain

Imprimer E-mail

Société