Nuit de la Destinée : Prières et invocations pour la paix, la sécurité et la prospérité du pays

ImaComme à l’accoutumé, la Nuit de la Destinée ou ‘’Leylatoul Qadr’’ a été marquée partout au Niger, par des veillées de prières et de lecture du Saint Coran dans les différentes mosquées du pays. A Niamey, au niveau de la mosquée des Grandes prières, ou mosquée Kadhafi, des milliers de fidèles parmi lesquels le Président de l’Assemblée nationale, SE Ousseini Tinni, le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, les présidents des institutions, les membres du gouvernement, ceux du corps diplomatique des pays musulmans en poste à Niamey, les autorités régionales et communales ainsi que plusieurs personnalités ont pris part à cette veillée. 

Ces veillées regroupent l’ensemble des couches socioprofessionnelles dans la communion et la dévotion à la religion musulmane. C’est aux environs de 21 heures que la prière dirigée par le président de l’Association islamique du Niger, Cheick Djabir Ismaël a commencé. Et comme, il est de coutume, une fatiha est dite à l’issue de cette prière pour que règne la paix, la quiétude sociale et la prospérité au Niger. A cette occasion, les oulémas rappellent aussi l’importance de la solidarité, de l’union et de la fraternité entre les fidèles et au-delà entre les citoyens d’une même nation.

Un peu partout dans les quartiers de la capitale, il y a eu des grands rassemblements de prières et de lecture du Saint Coran. Durant cette nuit, hommes, femmes, vieux et jeunes convergent vers les mosquées pour prier jusqu’à 4 heures du matin, heure du Souhour (repas que prennent les jeûneurs à l’aube). Dans certaines mosquées, les repas sont offerts aux fidèles.

D’après le Coran, la nuit de Leylatoul Qadr,  correspond à une nuit impaire durant la dernière décade du mois bénis du Ramadan. De ce fait, elle peut être la 21ème, la 23ème, la 25ème, la 27ème ou la 29ème nuit du Ramadan. Mais, suivant une coutume, c’est au cours de la 27ème nuit que les fidèles musulmans cherchent cette nuit au cours de laquelle tous leurs vœux et leurs invocations seront exaucés.

La nuit de la Destinée, rappelle-t-on, est cette nuit au cours de laquelle Dieu (Allah) a fait descendre le Coran. «Elle est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les anges ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube » (Sourate 97 ; versets 1 ; 3 ; 4 et 5).

Au Niger, le lendemain de la Nuit de la Destinée est déclaré journée fériée et payée.

Siradji Sanda(onep)

03 juin 2019
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société