Journée Internationale de la sage-femme couplée à la 6eme édition du prix"Maman en Or" : Mme Ousmane née Dijé Boubé lauréate de"Maman en or"

La Première Dame, Dr. Lalla Malika Issoufou a parrainé le 4 mai dernier à l’Académie des Arts Martiaux de Niamey, la 6eme édition de Maman en Or. "Maman en Or" est une distinction en vue de récompenser la plus méritante parmi les sages-femmes du Niger, à l’occasion de la journée Internationale de la Sage-Femme. Cette année la journée est placée sous le thème : « les Sages-femmes, défenseurs des droits des femmes ». Pour l’édition 2019, c’est Mme Ousmane née Dijé Boubé du CSI de Bangui (Madaoua) région de Tahoua qui est déclarée "Maman en Or". Et Mme Boulama Atcha, sage-femme du CSI Carré du district sanitaire d’Arlit, région d’Agadez, dauphine de la "Maman en Or".

Dans son intervention à la cérémonie, le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Mainassara a rappelé que la première commémoration de la journée Internationale de la Sage-femme est intervenue au Niger en 2011. Et, c’est à cette occasion que la première édition de "Maman en Or" a vu le jour. « L’implication et le leadership de la première Dame ont été déterminants dans l’organisation de la première édition et depuis lors chaque année l’édition ‘’Maman en Or’’ est régulièrement organisée à l’honneur des sages-femmes » a précisé Dr Idi Illiassou Maïnassara.

Le ministre de la Santé publique a souligné que la Fondation Tatali Iyali est l’un des partenaires clés qui accompagnent le ministère de la Santé publique dans le cadre de l’amélioration de la santé maternelle et infantile et le renforcement des capacités du système de santé. Parmi les appuis dont le ministère de la Santé a bénéficié de la fondation Tatali Iyali en faveur des enfants et des femmes, Dr Idi Illiassou Mainassara a cité entre autres, des appuis aux femmes vulnérables, la lutte contre le cancer, la lutte contre les fistules gynéco obstétricales et les violences basées sur le genre, le renforcement des capacités des gynécologues et des sages-femmes en matière de la lutte contre le cancer du col utérin, des billets d’avion pour la Mecque à l’endroit des nominées des éditions ‘’Maman en Or’’, l’aide à l’autonomisation des nominées, le plaidoyer à l’endroit des partenaires et des institutions de la République pour le financement de ‘’Maman en Or’’, etc.

Pour sa part, la présidente de l’Association des sages-femmes du Niger, a précisé que la célébration de la Journée Internationale de lasage-femme, couplée de la remise du prix ‘’Maman en Or’’ permet de rendre visible les efforts fournis par les Sages-femmes dans l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant afin de les encourager à se donner plus au métier.

Peu avant la remise des prix, les membres du jury pour la sélection du lauréat ‘’Maman en Or’’ ont expliqué les conditions dans lesquelles ils ont travaillé. Il ressort du procès-verbal du jury que parmi les dossiers de toutes les régions du Niger, seules les régions d’Agadez et Tahoua ont présenté des dossiers conforment aux six (6) critères de sélection, à savoir, être Sage-femme, être en exercice de la profession Sage-femme, n’avoir jamais été choisie ‘’Maman en Or’’, avoir un meilleur taux de planning familial de la région, avoir un meilleur taux d’accouchement assisté de la région et le sens de professionnalisme, le don de soi, la patience, l’abnégation. C’est ainsi que la candidate de la région de Tahoua remporte le premier, suivie de celle d’Agadez.

Inondée de joie, d’être primée ‘’Maman en Or’’ 2019, Mme Ousmane Dijé Boubé, s’est réjouie de cette distinction et a réaffirmé son engagement et sa détermination à mettre sa compétence au service de la nation. « Je compte redoubler d’effort pour aller en avant. J’ai consacré tout mon temps, ma volonté à exercer ce métier » a dit la lauréate 2019 de "Maman en Or".

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley (Stagiaire)

06 mai 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société