Vers le contrôle de l’exercice des cultes au Niger

Image d'illustrationImage d'illustrationLe conseil des ministres réuni lundi 29 avril sous la présidence du président Issoufou Mahamadou a adopté un projet de loi relative à l’exercice des cultes au Niger.
Le communiqué du conseil des ministres note que ‘’L'exercice du culte est pratiqué au Niger dans un environnement caractérisé par une absence totale de normes rigoureusement définies. Les quelques mesures de contrôle des pratiques confessionnelles qui existent, concernent particulièrement la religion musulmane’’.
Aussi, ajoute –t-il, ‘’ face au développement de tendances religieuses fondamentalistes et extrémistes dans un environnement sous régional marqué par l'apparition d'organisations terroristes se réclamant religieuses, ce faible encadrement juridique de l'exercice du culte peut être source d'instabilité et d'insécurité’’.
Pour prévenir les risques de dérives constatées dans d'autres pays, il s'avère impérieux que l'Etat se donne les moyens de contrôle des pratiques qui ont cours dans la sphère religieuse.
Le gouvernement mentionne que le présent projet de loi a pour objet de doter le Niger d'un cadre juridique qui garantit le libre exercice du culte et l'expression des croyances, conformément à la Constitution.
Au Niger, l’islam la religion dominante coexiste avec les autres confessions religieuses.
AIO/CA/ANP- 00138 Avril 2019

1er mai 2019
Source : http://www.anp.ne/

Imprimer E-mail

Société