Un chef coutumier tué par des bandits armés dans l'ouest, près de la frontière avec le Mali (source)

Inates Tillabery NigerAu moins deux civils dont le chef du groupement de la commune d'Inates, région de Tillabéry (ouest du Niger), frontalière du Mali, ont été tués par des bandits armés dans la nuit du vendredi à samedi, a-t-on appris samedi de sources sécuritaires.

Les assaillants qui seraient venus du Mali voisin à bord de motos, se sont introduits dans la ville d'Inates aux environs de 04h00 heure locale, où ils se sont dirigés chez le chef du groupement qu'ils ont tué par balles ainsi qu'un autre habitant, ont précisé les mêmes sources, ajoutant qu'ils ont repris la direction du Mali après leur forfait.

Le Niger et le Mali partagent une frontière longue de plus de 800 km avec de part et d'autre les mêmes populations (Touarègues, Peuhles, Zarma-Songhaï).

Plusieurs dizaines de civils ont été tués depuis 2018 dans des violences dans cette zone dont certaines opinions accusent les milices armées créées par les communautés touarègues et peuhles d'en être responsables.

De même, la partie nord du Mali abrite depuis près de six ans plusieurs groupes terroristes proches d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), d'Ansar Dine et d'autres mouvements islamistes, ainsi que des narcotrafiquants qui mènent des attaques meurtrières de part et d'autre de la frontière commune au deux pays.

28 avril 2019
Source : http://french.xinhuanet.com/

Imprimer E-mail

Société