Approvisionnement en énergie électrique : Avec la Nigelec, le calvaire persiste !

NigelecEn dépit de toutes ces richesses naturelles et énergétiques dont dispose notre pays, nous continuons à souffrir des maux dus à une auto-insuffisance énergétique. En effet, nombreux sont les nigériens qui avaient cru sortir de l’auberge, surtout ceux de Niamey, lorsque le coup d’envoi des travaux de la centrale de Gorou Banda avait été donné. N’ontils pas tort d’avoir cru que les perpétuelles coupures d’électricité allaient être terminées à Niamey une fois lesdits travaux terminés, du moment où les responsables en charge de la question ont personnellement avancé qu’après la réalisation de la centrale, les habitants de Niamey allaient être notamment à l’abri de ce coupures intempestives qu’ils ont toujours connu, surtout en période de canicule. Mais malheureusement telle ne fut pas le cas, car juste au lendemain l’inauguration de cette centrale, les coupures prenaient place. Ce qui a conduit certains citoyens à qualifier ‘’Gorou Banda de GorouBanza’’. Un tel qualificatif explique nettement combien le projet Gorou Banda a échoué. Notons sur ce, qu’en dépit de sa réalisation, la centrale n’arrive pas à combler le déficit pour lequel fut jugé utile sa création. Et bien cela n’est plus à démonter du moment où le besoin de la population en électricité n’arrive pas à être comblé. C’est ce qui engendre notamment le délestage chronique dans lequel nous végétons, et qui il faut le souligner n’est pas sans conséquences.

Dommages causés par la coupure constante d’électricité

Entre les consommateurs et le fournisseur notamment la NIGELEC, il existe logiquement un contrat ; celui d’amener la NIGELEC à fournir constamment l’électricité à ses clients, qui à leur à tour sont tenus de payer le service qui leur a été rendu. Faute de quoi, la fourniture leur est suspendue. Par contre, quant au fournisseur, même lorsqu’il manque à son engagement, il ne subit aucune sanction, pire encore lorsque ce dernier nous crée des dommages. Ainsi dit, ces coupures intempestives ne sont pas sans conséquences. Celles-ci occasionnent notamment des dommages, de surcroits multidimensionnels qui malheureusement sont aux risques et périls des consommateurs. Si justice y est, en réalité les auteurs de ces dommages sont censés aussi les réparer, car les victimes en ont marre de payer le tribut qui n’est pas le leur.

Partage de responsabilités

La responsabilité d’une telle situation se situe à plusieurs niveaux, bien que nous accusions constamment la NIGELEC. A ce titre, il convient de souligner que ladite entreprise n’est que fournisseuse, même si elle a sa part de responsabilité qu’il faut prendre en compte. Le vrai responsable de cette affaire, c’est sans nul doute le ministère en charge de la question notamment le ministère de l’énergie, qui semble ne semble ne pas être à mesure de jouer pleinement son rôle, ou encore faudrait-il imputer cet état de fait au gouvernement nigérien qui ne met pas ce problème majeure, celui de notre dépendance énergétique, au coeur de ses préoccupations ?

Mohamed El Shakur 

25 avril 2019
Source : L'Actualité

Imprimer E-mail

Société