Airtel Niger

Forfait Albarka

Cérémonie d’ouverture de la foire artisanale : Plusieurs actions menées ont contribué à asseoir davantage la notoriété des artisans, selon le ministre Ahmed Boto

Fete Artisanat NigerLe ministre du Tourisme et l’Artisanat, M. Ahmed Boto a présidé, samedi dernier au village artisanal, l’ouverture des activités de la 24ème édition de la journée « Fête de l’Artisanat ». Cette cérémonie s’est déroulée en présence des députés nationaux, des membres du gouvernement, des représentants des organismes internationaux, du secrétaire général du gouvernorat, du président de la chambre des métiers de l’artisanat du Niger, des responsables des organisations professionnelles du tourisme et de l’Hôtellerie ainsi que de plusieurs invités. Le thème retenu cette année est : « importance du secteur de l’Artisanat dans l’économie nationale ».

En ouvrant cette cérémonie, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat M. Ahmed Boto a précisé que la célébration de la 24ème édition de la journée de « fête de l’Artisanat » comme événement majeur s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique Nationale de Développement de l’artisanat (PNDA) dont le Niger s’est dotée en 1992. « La commémoration de cette journée vise plusieurs objectifs parmi lesquels on peut citer : la valorisation des métiers artisanaux, la redynamisation des organisations professionnelles en les incitant à une production de qualité ; l’accroissement des revenus des artisans en vue de l’amélioration de leurs conditions de vie » a-t-il indiqué. Le ministre du Tourisme et de L’Artisanat a ajouté que la chambre des métiers de l’Artisanat a saisi cette opportunité pour organiser une exposition vente des produits de l’artisanat à Niamey, manifestement qui regroupe aussi bien les artisans des différentes régions de notre pays, que des exposants en provenance des pays voisins. La 24ème édition de la journée de « fête de l’Artisanat» se tient dans un contexte de consolidation du sens de responsabilité observé chez les artisans dans la prise en main de leurs propres affaires a-t-il indiqué. «Je citerai pour preuves les actions multiples menées par la chambre des Métiers de l’Artisanat du Niger dans sa mission de représentation des artisans et de leurs intérêts auprès des pouvoirs publics et des partenaires, malgré son avènement récent sur le paysage institutionnel de notre pays » a-t-il dit. Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a précisé que ces actions ont contribué de manière significative à accroitre la visibilité du secteur et à asseoir davantage la notoriété des artisans. Le gouvernement pour sa part, s’engage à travers mon département ministériel à apporter tous les appuis nécessaires à cette jeune institution afin qu’elle puisse jouer pleinement son rôle de représentation des artisans au plan national et au plan international.

Ce soutien se traduira par la mise en œuvre effective des axes retenus pour le secteur de l’artisanat dans le programme de Renaissance « acte II » de son Excellence Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l’Etat et la Déclaration de Politique Générale de son Excellence Monsieur BRIGI RAFINI, Premier Ministre, chef du Gouvernement a-t-il indiqué. Pour le président de la chambre des Métiers de l’Artisanat du Niger M. Ibrahim Moussa l’artisanat constitue un secteur qui offre beaucoup d’opportunités en termes d’emploi, avec ses 206 métiers répertoriés, plus de 900.000 emplois répartis dans quelque 432000 Micro et petite Entreprises artisanal. C’est aussi un secteur très efface de lutte contre la pauvreté, en ce sens qu’il réalise un chiffre d’affaire estimé à 200 milliards de FCFA permettant ainsi à de milliers de personnes, aussi bien des villes, des villages que des hameaux les plus reculés, de vivre du fruit de leur labeur à travers les revenus tirés de l’exercice de la profession artisanal a-t-il expliqué. «La Chambre des Métiers de l’Artisanat du Niger (CMANI) a pour mission principale de contribuer à une meilleur organisation, à la modernisation ; à la compétitivité du secteur de l’artisanat, en jouant le rôle d’interface entre les pouvoirs publiques, les partenaires techniques et financiers et les organisations professionnelles d’artisans» a-t-il rappelé.

Le secrétaire Général du gouvernorat de la région de Niamey M. Zourkarleini Bouraima Maiga a indiqué que la région de Niamey reste la locomotive du secteur tant pour la qualité de ses infrastructures de production artisanale, que pour la qualité de ses produits. En plus de la tenue régulière des différentes éditions du SAFEM, «nous sommes devenus au regard de l’ambitieux programme Niamey Nyala, une destination d’affaires, de rencontres internationale, commerciale, de congrès, bref une ville que des visiteurs de plus en plus nombreux viennent découvrir »a-t-il indiqué.

Yacine Hassane (ONEP)

02 mai 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société