Forfaitt-ORANGE-4G

Présidence de la République : Les frasques de la Secrétaire générale de la Présidence

Présidence de la République : Les frasques de la Secrétaire générale de la Présidence Finalement tout ce que les gens racontent depuis qu’elle était directrice générale de la Tombola nationale se confirme. Mais Madame Doula Talata n’en démord pas. Elle passe outre les critiques et autres observations faites par ses agents pour se plonger dans des pratiques qui mettent en mal la bonne gestion administrative. En tout cas, selon des sources proches de la Présidence, depuis que madame Talata plastronne au secrétariat général de la Présidence, en particulier le personnel auxiliaire, notamment les secrétaires et autres anciens jardiniers sont toujours persécutés et martyrisés. Aux dires de notre source, elle aurait eu une dispute avec une secrétaire qui n’aurait pas passé par quatre chemins pour la remettre à sa place et lui frotter copieusement les oreilles. Ce après quoi, la collaboration entre elle et sa secrétaire aurait naturellement mal tourné à cause de l’encens qu’elle prétendait acheter à un prix hors de portée. Pour dire qu’aujourd’hui, les agents de la présidence se disent fatigués et révoltés par son comportement qui s’apparente à la dictature. Tant sa gestion administrative, si on peut l’appeler ainsi, est désastreuse. Mais, apparemment elle peut se permettre de tout faire. Car, il y a des liens d’amitié entre son mari, monsieur Talata et le Président. En tout cas, c’est ce que monsieur Doula Talata nous a confié dans une conversation téléphonique. Il a indiqué en substance qu’il a des liens très forts, de longue date, avec Issoufou Mahamadou. Car il a fait le baccalauréat avec lui, a-t-il souligné. Dans la conversation téléphonique, Doula Talata, en faisant des préjugés, est allé jusqu’à nous dire que ce que nous cherchons ne se réalisera pas. Mais nous demandons à Doula Tala ce que nous cherchons ? Son épouse jouit-elle d’une impunité assurée ? En tout état de cause, les injures et les invectives ne nous dérangent guerre. Nous faisons un travail citoyen pour la Démocratie et l’Etat de droit. Et nous disons à monsieur Doula Talata, ancien DG de l’UGAN, que nous allons continuer notre travail de veille pour mettre à l’abri le pays des attitudes de certains indélicats. Ou à tout le moins dénoncer leurs dérives. A notre entendement, ce que nous voulons qui n’est autre chose qu’une bonne gouvernance au profit de tous les Nigériens, même ceux qui nous insultent doivent le vouloir. Y compris sieur Doulla Talata. Mais la vie est un choix, sauf qu’il y a des choix peu honorables qui rattrapent toujours. L’histoire regorge de cas assez illustratifs. A suivre !

Soum 

Imprimer E-mail

Société