Maradi : Lancement de la campagne régionale de la vaccination contre la méningite à méningocoque A et la variole

Le gouverneur de la région de Maradi, M. Zakari Oumarou, a procédé hier matin à la Place Kan Guiwa, en face du palais du Sultan de Katsina, au lancement de la campagne régionale de vaccination contre la méningite à méningocoque A et la variole au titre du passage de mars 2019.

Il s’agit à travers cette campagne de vacciner tous les enfants âgés de 1 à 7 ans contre la méningite au niveau de tous les districts et ceux âgés de 6 mois à 7 ans pour le vaccin anti rougeoleux au niveau des districts sanitaires d’Aguié et de Maradi ville.

Dans le discours qu’il a prononcé, le gouverneur de la région de Maradi a indiqué que cette campagne traduit dans les faits, la ferme volonté politique de SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat d’apporter des solutions définitives et durables aux problèmes de santé de la population nigérienne en général et ceux des enfants en particulier. « La lutte contre les maladies évitables par la vaccination dont la méningite demeure une préoccupation nationale, qui ne doit laisser aucun Etat, aucun peuple indifférent » a-t-il ajouté.

Zakari Oumarou a rappelé que le Niger est situé en grande partie dans « la ceinture africaine de la méningite» dite Lapeyssonnie et est confronté de façons récurrentes à des épidémies avec des variations dans l’ampleur d’une année à l’autre. Aussi, il a rappelé qu’après 5 ans d’accalmie, le Niger a enregistré en 2015, une épidémie de méningite due au méningocoque de sérogroupe C, un sérogroupe associé comme le sérogroupe A.

Le choix de cette tranche d’âge, vise selon le gouverneur Zakari Oumarou, à rattraper la cohorte d’enfants qui n’ont pas pu bénéficier de la vaccination contre la méningite à méningocoque A entre la dernière campagne de 2011 et l’introduction de ce vaccin dans le PEV de routine en octobre 2017. C’est pourquoi, il a lancé un vibrant appel aux autorités administratives, coutumières et religieuses, aux élus locaux, aux leaders d’opinion, à la société civile pour que leur engagement soit à la hauteur des objectifs assignés à cette campagne qui sont de vacciner tous les enfants de 1 à 7 ans contre la méningite au niveau de tous districts et ceux âgés de 6 mois à 7 ans pour le vaccin anti rougeoleux. Le gouverneur de Maradi a, enfin, réitéré sa profonde gratitude à l’OMS, à l’UNICEF, à MSF France et au Gouvernement du Niger.

Auparavant, le président de la Délégation spéciale de Maradi, M. Mahamane Lawali Issa, est largement revenu dans son intervention, sur l’importance de ces deux vaccinations pour les enfants. C’est pourquoi il a demandé aux parents de ne ménager aucun effort pour faire vacciner leurs enfants afin de leur offrir une chance de grandir comme il se doit.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi.

06 mars 2018
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société