Forfaitt-ORANGE-4G

Le Damagaram : L’histoire d’un Sultanat aux origines Kutus

Damagaram Zinder NigerSur les origines du Damagaram, l’histoire, à travers la tradition de l’oralité, enseigne qu’il ya longtemps de cela, deux chasseurs originaires de Mattin (région de Kellé dans le Kutus) au cours de leurs déplacements à la recherche du gibier, atteignirent une certaine région. Un jour chacun décida de chasser de son coté. Les deux amis se séparèrent pour une longue période. Plus tard, l’un des deux chasseurs se lança à la recherche de son ancien compagnon, qu’il finit par retrouver dans une clairière.

Après les salutations d’usage, un dialogue s’instaura entre les deux amis. Une conversation au cours de laquelle il fut posé au chasseur retrouvé la question suivante en kanuri :’’Da bagrimmi’’( C’est la viande que tu manges ?) ; une expression que les Hausa déformèrent en ‘’Damagaram’. Et ce nom fut donné au village qui vit le jour à l’emplacement de ce campement de chasseurs. Malam, illustre fondateur du Sultanat de Zinder, après avoir quitté son Bornou natal, vint s’installer dans le village de Damagaram. A 24 km de là environ un autre chasseur d’origine Bornouane aussi s’accordent à dire les traditionnalistes, vint créer le village de Zindir que les Européens appelleront plus tard Zinder. Quand à l’origine même du nom Zinder la tradition orale nous donne plusieurs versions.

D’après la première version Zinder est tout simplement le nom du chasseur fondateur de la ville. La seconde version nous dit que le fondateur éponyme de Zinder s’appellerait « Zindirma ». Enfin la troisième version défend la thèse selon laquelle Zinder est le nom du serpent fétiche qui appartenait au chasseur fondateur du village. Quoi qu’il en soit Zinder désigne le nom de la ville dans laquelle résidait et réside encore, le Sultan du Damagaram.

D’après le livre du Pr André Salifou, le « Damagaram ou Sultanat de Zinder au XIXè siècle » et les récits des traditionnalistes de la Cour du Sultan, plusieurs souverains ont régné sur le Damagaram de 1736 à nos jours. Il s’agit notamment de Malam Younoussa de Damagaram, qui a régné de 1736 à 1746 ; Tanimoune fils de Babba, de 1746 à 1757 ; Assaba fils de Tanimoune, de 1775 à 1782 ; Abaza frère de Assaba fils de Tanimoune, de 1782 à 1787 ; Malam Bazar le cadet, de 1787 à 1790 ; Daoua Dan Tanimoune, de 1790 à 1799 ; Souleymane Dan Tanimoune, de 1812 à 1822 ; Ibrahim fils de Souleymane, de 1822 à 1850 ; Tanimoune le Grand Sultan(de 1850 à 1884) qui chasse Mahamane Katché fils de Ibrahim et revient au pouvoir ; Souleymane II de 1884 à 1893. Il est étranglé par ses femmes lassées de ses méthodes tyranniques. Son frère Amadou 1er lui succède au trône (de 1893 à 1899). Kouren Daga ou Amadou Majé Rumji, fait assassiner Cajemajou le 5 Mai 1898.La prise de Damagaram intervient le 30 Juillet 1899 après une défaite sanglante du Sultan Amadou le 29 Juillet 1899.Un détachement de tirailleurs le poursuit à Rumji où il fut tué sous les ordres du Sergent Souley Traoré le 25 Septembre 1899.

1899 -1906 : ce fut le règne de Amadou Dan Bassa fils de Tanimoune qui monta au trône sous le nom de Amadou II, jeune homme de 18 ans timide et craintif. Il est investi d’une autorité et d’une fonction qu’il n’a pas sollicitée. Il a été arrêté et condamné à 10 ans d’internement en Côte d’ivoire pour des raisons politiques. Entre 1906 et 1923, le Sultanat de Damagaram fut supprimé. Le pays est divisé en Provinces confiées respectivement à Ballama, Tchiroma, Galadima et Waziri Salissou qui sont des serviteurs de Amadou II. A cause de leur incapacité, Galadima et Tchiroma laissèrent le pouvoir à Ballama, qui gouverna jusqu’en 1923, date à laquelle il fut exilé au Tchad. Il mourut à Bouné (centre de Gouré) en 1954.

En 1923 Bara Nata ou Barma Moustapha reçoit le titre de Chef de province de Damagaram. Il est né à Damagaram (Zinder) en 1881. Fils de Tchiroma et de Maryam fille de Tanimoune, Barma Moustapha est neveu de la mère de Amadou Dan Bassa. Il mourut à Niamey en 1950. Aussitôt, Oumarou Sanda, fils de Amadou II lui succéda au trône. Aimable et courtois, il continua à régner paisiblement en parfaite entente avec l’administration du pays. De 1978 à 2001, son fils Aboubacar oumarou Sanda lui succéda au trône. Il fut lui-même remplacé en 2001 par Mahamadou Moustapha Kakali qui régna de 2001 à 2011. Le Sultan actuel est Aboubacar Oumarou Sanda qui fait un deuxième passage sur le trône après une interruption de dix ans.

Oumarou Moussa(onep)

(Source : D’après le livre du Pr André Salifou, le « Damagaram ou Sultanat de Zinder au XIXè siècle » et les récits des traditionnalistes de la Cour du Sultan)

15 janvier 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société