Orange Money 300%

Célébration de la 66ème édition du Mouloud de Kiota : La Communauté "Tidjane" du Niger entend renforcer son rôle de promotion du vivre ensemble et de la paix

Célébration de la 66ème édition du Mouloud de Kiota : La Communauté Tidjane du Niger entend renforcer son rôle de promotion du vivre ensemble et de la paixLa communauté Tidjane du Niger a célébré dans la nuit du 19 au 20 novembre dernier, la 66ème édition du Mouloud de Kiota. Des centaines de milliers de fidèles venus de toutes les contrées du Niger, de l'Afrique de l'Ouest et de plusieurs pays du reste du monde ont pris part à la veillée de dévotion pour la célébration de l'anniversaire de la naissance du Prophète Mohamed (PSL). L’État du Niger s'est fait représenter à Kiota par une forte délégation composée du président de l'Assemblé Nationale, SE Tinni Ousseini, du ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou ; celui du Tourisme et de l'Artisanat, M. Ahmed Boto, et celui Mines M. Hassane Barazé Moussa, ainsi que du Gouverneur de Dosso et de plusieurs députés nationaux.

Toute la journée du lundi 19 novembre, les délégations officielles invitées et les fidèles tidjanes d'horizons divers ont continué à affluer dans la localité de Kiota, siège de la commune rurale de même nom. L'occasion était belle pour les initiés parmi les fidèles de passer présenter leur respect aux trois leaders religieux et chefs spirituels qui sont natifs de la ville et qui y résident. Tout au long de la journée, dans les domiciles du Grand Khalife des tidjanes du Niger, Cheikh Moussa Aboubacar Hassoumi, de Cheikh Barham Aboubacar Hassoumi et de la Sayada Zahraou Aboubacar Hassoumi, les fidèles sont accueillis et installés entre plusieurs séances de Fatiha pour bénir les activités du Mouloud ainsi que les participants.

A la tombée de la nuit, de nombreuses femmes se sont rendues au domicile de Sayada Zahraou Aboubacar Hassoumi pour assister aux premières activités nocturnes entrant dans le cadre de la célébration de la nuit de Mouloud. Après les zikr de la forte délégation venue du Sénégal qu'elle accueille chaque année chez elle à cette occasion, Sayada Zahraou a rappelé l'histoire de la célébration du Mouloud qui commémore la naissance du Prophète Mohamed (PSL). Elle a ensuite développé en profondeur le thème de l'Amour véritable dans ses différentes acceptions, avant d'appeler la Oumma islamique à prendre exemple sur la vie du Prophète Mohamed (PSL).

Au milieu de la nuit à la grande mosquée de Kiota, centre névralgique des activités de la célébration du Mouloud, Cheikh Barham Aboubacar Hassoumi a rappelé plusieurs exemples de la vie du Prophète Mohamed (PSL) qui illustrent l'importance qu'accorde l'Islam à la bonne cohabitation des communautés et à la promotion de la paix entre les différents peuples et les différentes religions. Versets du Saint Coran à l'appui, il a affirmé que « le Prophète Mohamed (PSL) qui est ainsi célébré, a été envoyé comme miséricorde pour l'ensemble de l'Humanité, y compris pour les mécréants». Cheikh Barham Aboubacar Hassoumi a souligné que l'Islam est une religion de miséricorde, une religion « qui vise le bien de l'Humanité toute entière et non de lui créer des problèmes ».

S'exprimant au nom des officiels présents, le Gouverneur de la Région de Dosso, M. Moussa Ousmane, a transmis à l'ensemble de la communauté tidjane réunie à Kiota, les remerciements du Président de la République SE. Issoufou Mahamadou, pour les prières qu'elle ne cesse d'adresser pour une sécurité totale au Niger. Il a aussi profité de ce Mouloud, lieu par excellence d'une forte mobilisation des habitants du Boboye et de l'ensemble de son entité administrative, pour les sensibiliser sur l’éducation de la jeune fille ainsi que sur leur devoir d'accompagner les Forces de Défense et de Sécurité dans l'accomplissement de leurs missions.

Lors de la célébration du Mouloud de cette année, le Grand Khalife des tidjanes du Niger, Cheikh Moussa Aboubacar Hassoumi a célébré plusieurs conversions de personnes qui ont décidé d’embrasser

l’Islam et plusieurs mariages. La célébration du 66ème Mouloud à Kiota, se démarque déjà des anciennes éditions avec l'introduction de deux innovations majeures. Il s'agit de l’identification d'un thème spécifique pour l’université du Mouloud et de l'introduction du tout 1er festival national des chants soufis pour la paix. Pour cette 66ème édition, le thème de l'université qui sera organisée bientôt est «leadership et développement communautaire durable : Quelle contribution des tidjanes ? ». Ces activités, couplées au festival national des chants soufis pour la paix, dureront une semaine.

Souleymane Yahaya, Envoyé spécial(onep)

21 novembre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société