Message du ministre de la Santé Publique à l’occasion de la Journée Mondiale de la Santé : ‘’La dépression’’, ‘’parlons-en’’

Le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara, a livré, hier après-midi un message à l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale de la Santé. Cette journée est commémorée au Niger tous les 7 avril, à l'instar des autres pays membres de l'Organisation Mondiale de la Santé. Le thème de l’édition de 2017 est ‘’La dépression’’, et son slogan est ‘’Parlons-en’’.

Dans son adresse, le ministre en charge de la Santé a exhorté tous les acteurs de la Santé, à tous les niveaux, à faire de la lutte contre la dépression l'un des premiers gestes d'une consultation de routine. A la population, elle a demandé d'adopter des comportements et modes de vie sains, favorables à la santé.

La dépression est une maladie qui se caractérise par une tristesse persistante, une perte d'intérêt pour les activités qui, normalement, procurent du plaisir, et une incapacité à accomplir les tâches quotidiennes. Pour le ministre de la Santé Publique, on parle de dépression quand ces symptômes se manifestent chez une personne pendant deux semaines au moins. En outre, la maladie se manifeste aussi, généralement, par les symptômes suivants: perte d'énergie, modification de l'appétit, insomnie ou hypersomnie, anxiété, difficultés de concentration, difficultés à prendre des décisions, agitation, sentiments d'inutilité, de culpabilité ou de désespoir, pensées autour de l'automutilation ou du suicide.

Dr Idi Illiassou Maïnassara a expliqué que l'objectif de la célébration de cette journée est de sensibiliser l'ensemble de la population sur les facteurs de risque de dépression. Au cours de cette journée, en plus des débats radiophoniques, un débat télévisé suivi de film sera organisé sur la dépression pour sensibiliser le grand public sur ce fléau. Selon le ministre Dr Idi Illiassou Maïnassara, dans le monde, 300 millions de cas de dépression ont été enregistrés,  avec une augmentation de l'ampleur de la situation de l'ordre de 18% entre 2015 et 2017.

Il a ensuite expliqué que la dépression est induite par les situations éprouvantes, les difficultés existentielles et les événements de la vie. Ainsi, plusieurs facteurs déterminants peuvent être associés aux éléments suivants à savoir le changement social rapide; des conditions de travail éprouvantes; la discrimination à l'égard des femmes; l’exclusion sociale; un mode de vie malsain; des risques de violence; une mauvaise santé physique et les violations des droits de l'Homme.

Aussi, la dépression constitue-t-elle un problème de développement pour les pays à faible revenu comme le Niger. ‘’Dans le pire des cas, la dépression peut conduire au suicide, lequel représente désormais la deuxième cause de décès chez les 15-29 ans. Toutefois, il est possible de prévenir et de traiter la dépression », a déclaré le ministre de la Santé Publique.

Le ministre de la Santé Publique a souligné que la question de la santé figure dans les ultimes préoccupations des plus hautes autorités du Niger, et a rappelé l'intérêt que porte le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou, à la santé des populations en général et à la lutte contre la maladie en particulier. Il a  exhorté à tout le monde à adopter des comportements et des modes de vie sains, favorables à la santé, tels que le sport, une bonne hygiène de vie, les échanges humains, les loisirs et la lutte contre l'abus des substances psycho actives.

Dr Idi Illiassou a enfin adressé un appel à tous les acteurs, à toutes les communautés et aux individus eux-mêmes, à se mobiliser pour sortir du carcan de la dépression qui constitue un poison pour la vie et un frein au développement.

Seini Seydou Zakaria(onep)

07 avril 2017
Source : http://lesahel.org/

ImprimerE-mail

La Palmerais Niger Pub 01

Société