Un autre scandale à la maternité Gazobi

Maternite Issaka GazobiL’affaire est tellement gravissime qu’elle est aujourd’hui sur toutes les lèvres et a été portée devant les juridictions de notre pays. C’est l’affaire d’une jeune femme qui avait été admise à la maternité pour opération chirurgicale bénigne en apparence et qui tourne en tragédie.

Après des examens échographiques de plus de six (6) mois qui ont décelé qu’elle souffre de fibrome ou myome selon les terminologies, la jeune dame a été admise dans ce centre sanitaire. Mais le médecin, une certaine FT, au lieu de faire reprendre les examens, elle a plutôt passé au couteau pour procéder à l’opération. Mais au lieu d’enlever le fibrome, c’est plutôt l’utérus de la dame qui a été coupé. Mettant aujourd’hui la victime dans une situation de désespoir total. Une véritable défaillance de la part du médecin. En tout cas, elle a fait preuve d’un manque de sérieux dans son travail de médecin professionnel pour foutre en l’air l’espoir de cette dame qui a tant souhaité devenir une maman . Face à cette situation de désespoir, la jeune dame a porté l’affaire devant les juridictions. Laquelle affaire a été classée sans suite. Faisant vivre à la victime un second drame. Son Etat qui a l’obligation de la protéger refuse de lui rendre justice. Aujourd’hui, c’est dans ce désespoir que se trouve cette dame qui peine à prendre son mal en patience. Vivement que les autorités de tutelles de la maternité de Gazobi prennent les choses en main avec célérité pour sanctionner ce médecin qui fait honte à sa profession. Cela au nom de la justice sociale.
ALPHA

24 juillet 2018
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Société