Message de solidarité et appel à la libération des militants déportés de la société civile

Message de solidarité et appel à la libération des militants déportés de la société civileA la veille du délibéré du jugement des acteurs de la société civile injustement incarcérés et déportés, j’exprime toute ma solidarité à vous, chers camarades, pour votre combat pour la justice sociale au Niger.

Je lance encore un appel pour votre libération immédiate et sans condition. Cet appel s’adresse en tout premier lieu au Président Issoufou Mahamadou, garant de l’indépendance de la justice et de l’intérêt général. Au nom des idéaux qui ont fondé votre combat au moment où vous étiez dans l’opposition et de votre volonté de léguer des institutions démocratiques fortes après votre prochaine retraite, en 2021.

Cet appel s’adresse ensuite au Ministre de la Justice, Morou Amadou, au nom de votre mission noble qui consiste à assurer l’indépendance des magistrats et une offre de justice égale et équitable aux nigériens de toutes les fortunes, de toutes les origines sociales, de toutes les appartenances politiques et au nom de notre combat d’hier pour les libertés fondamentales. Je fais partie de ceux qui étaient fiers de votre arrivée au gouvernement, confiant que votre leadership actif au sein du gouvernement de Issoufou pourrait contribuer à améliorer la gouvernance et les droits de l’homme en assurant une meilleure indépendance de la justice dont vous avez été vous-même victime et dont plus d’un nigérien a été victime avant la 7eme République.

Cet appel va enfin au juge en charge du dossier. Conformément à votre serment, vous êtes seul ; il est donc de votre seule responsabilité de juger, en pleine conscience, indépendance et objectivité. Vous êtes seul face à l’histoire, à votre histoire, les démocrates nigériens retiendront. Ils s’en souviendront.

Dr Badie HIMA

Ancien Vice-Président de l’ANDDH

Fait à Bamako, le 23 Juillet 2018

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Société