Migration irrégulière au Niger : Des appuis substantiels à la lutte contre la migration

images/Migrants_Agadez_Loi_Gouv_Niger.jpgTenter de rejoindre la Libye et l’Algérie, des milliers de migrants mettent leur vie en danger dans cette tumultueuse traversée du désert du Sahara. Ils sont souvent bloqués à Agadez et ont besoin d’assistance d’urgence surtout en soins médicaux. Afin d’atténuer les souffrances des populations affectées et des migrants, le Gouvernement du Niger en collaboration avec les partenaires au développement les soutient moralement, matériellement et financièrement.

La région d’Agadez est un carrefour migratoire important entre l’Afrique subsaharienne et l’Afrique du nord. Elle connait depuis un certain temps un flux important de migrants de diverses nationalités. Les villes d’Agadez, d’Arlit et de Dirkou sont devenues la plaque tournante de la migration au Niger. Le séjour de ces migrants dans ces villes a contribué à l’économie locale, après le bref séjour, les migrants traversent le désert passent les frontières d’Algérie et de la Libye avant d’entrer en Europe Au cours de cette traversée, ils encourent d’énormes difficultés parfois même au risque de leur vie.

Dans un tweet vendredi 13 juillet, le représentant de l'Organisation Internationale de la Migration(OIM) au Niger, Giuseppe Loprete, a souligné que son agence avait assisté 391 migrants, de 16 nationalités, qui ont été abandonnés à la frontière avec le Niger et l'Algérie. Parmi eux, se trouvent des Ivoiriens, des Sénégalais, des Guinéens et des Camerounais…..Depuis le début de l'année, l'OIM a déjà mené dix-huit (18) opérations de sauvetage à la frontière algérienne et ramené 3.000 personnes.

Dans un communiqué publié par l’Union Européenne le 16 juillet dernier, il annonce le déboursement via son fonds fiduciaire d’urgence de 3, 3 milliards d’euros en faveur de trois régions du sahel dont 230 millions d’euros au profit du Niger soit quelques 150 milliards de FCFA.

L’objectif de ces appuis, c’est d’aider ces pays à lutter efficacement contre la migration irrégulière. Il s’agit de venir en aide aux quelques 160.000migrants en transit et de créer plus de 250.000emplois en Afrique. Notre pays, le Niger est le principal bénéficiaire du fonds. Onze(11) projets sont concernés notamment dans le domaine de la gestion, de la prévention des conflits, du contrôle des flux migratoires et de l’amélioration des débouchés économiques et des perspectives d’emplois :

Selon toujours le communiqué de l’Union Européenne un des onze projets précités prévoit un investissement de 6, 9 millions d’euros, prélevés sur le fonds fiduciaire pour améliorer la transition de la formation à l’emploi en faveur des jeunes garçons et filles, des régions de Zinder et d’Agadez, Toujours grâce à cet appui, plus de 9.000 jeunes entrepreneurs nigériens ont réussi à se lancer dans leurs propres affaires.

Moudo Alzouma

23 juillet 2018
Source : https://www.nigerdiaspora.net

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Société