Orange Money 300%

Trafic de produits stupéfiants : Cascade de saisies de drogues et d’armes sur nos routes

Image d'illustrationImage d'illustrationDécidément, ces derniers temps, ça circule trop de produits stupéfiants sur nos routes. Les trafiquants de drogue et autres malfrats de tout acabit n’en démordent pas. La police nationale non plus…C’est du moins ce que nous révèlent les récentes saisies opérées par les gants en faction sur différents axes routiers de notre pays.

Le 28 mai 2018, aux environs de 13heures, des fouilles menées par les agents de la Direction Départementale de la Police Nationale d'Abalak, en faction au niveau de la barrière route Tahoua, ont permis de quarante-quatre (44) briquettes de cannabis (44 kg) dissimulées dans un panier et couvert de tomate fraiche. L’intrépide trafiquant, qui était abord d'une moto, venait de Gaya et allait à destination Tibarkatan, dans le département d’Arlit.

Au cours de la même journée du 28 mai 2018, une autre opération similaire effectuée aux environs de 15 heures à Agadez, à la barrière route Zinder, a permis de saisir une arme à feu de type pistolet automatique, son chargeur et une boite de 47 cartouches dissimulées dans un haut-parleur. De même, la fouille rondement menée par les agents de la DRPN d’Agadez ont permis de mettre la main sur trois tenues dont une du genre de la cellule anti-terroriste, une du genre du Maintien de l'Ordre et une tenue de combat vert olive. Une enquête est ouverte pour en savoir plus sur l’usage que le malfrat comptait faire de l’arme et des tenues de nos FDS.

Toujours à Agadez, sur le même axe Agadez-Zinder, une saisie portant sur 6 Kg de chanvre indienne, le 22 Mai 2018. Le trafiquant qui voyageait dans un bus d'une compagnie de transport de la place à cachait la drogue dans un sac à dos qu'il tenait dans ses mains.

Quelques jours auparavant, à l’autre bout du pays, précisément au Poste de police frontalier de Makolondi, l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) a saisi, le 16 Mai 2018, une importante quantité de produits pharmaceutiques illégalement introduits sur le territoire national à bord de deux camions en provenance d’un pays de la sous-région. Les premières vérifications ont révélé que les camions transportaient près de 29 tonnes de produits pharmaceutiques, avec pour destination finale, Gaya. La valeur marchande de ces produits à la vente est estimée à cinq cent soixante millions (560.000.000) de Francs CFA.

Au terme de l’expertise menée auprès du Ministère de la Santé Publique, en vue de s’assurer de la régularité des produits, il ressort que la commercialisation d’un des produits, le SOCOMOL est autorisée au Niger sur autorisation préalable confor- mément à la législation en vigueur au Niger. Quant aux autres produits (Davigra, Anty Cold et Abyvita), ils sont de la pure contrefaçon.

Dans la même foulée, la Police Nationale du Commissariat de Bangui, dans le département de Madaoua, a opéré dans la nuit du 12 au 13 Mai 2018, une saisie de 42 sachets de 500g de chanvre indienne dissimulée dans des sachets noirs. Un individu a été interpellé et placé en garde à vue.

La police lance un appel aux populations à plus de collaboration pour mettre hors d'état de nuire ces trafiquants en passe d’intensifier leurs sombres activités dans différents coins de notre pays. Aussi, pour vos besoins de service (constat d'accident, interpellation, dénonciation d'infraction et autres informations), appelez le 8383 (uniquement sur Airtel) ou le 17 sur tous les réseaux et ce gratuitement.

Assane Soumana (Source : Police Nationale)

05 juin 2018
Source : http://www.lesahel.org/

 

Imprimer E-mail

Société