SIM Aminchi 0range

Coupures intempestives d'électricité à Agadez : Les voix s'élèvent pour dénoncer le calvaire

Agadez Niger NigelecDepuis le début de l'année 2018, les populations de la ville d'Agadez et celle d'Arlit sont confrontées à des longues coupures intempestives d'électricité. La Société Nigérienne d'Electricité (NIGELEC) procède, chaque quatre heure, à un délestage dans les différents quartiers, causant ainsi des désagréments à ces abonnés comme l'année passé. Si les citoyens de ces grandes villes de la région d'Agadez ont patienté pendant trois mois, en ce début de chaleur, les voix commencent à se lever pour rappeler à la NIGELEC son devoir comme le veut son slogan : " Avec la Nigelec le courant passe ".

La NIGELEC doit respecter ses abonnés Face à cette situation, le Conseil Régional de la Jeunesse d'Agadez interpelle la Société Nigérienne d'électricité, Abdourahman Ousman KOUTATA président dudit conseil confie au micro du journal " LA NATION " : '' Nous pensons que la NIGELEC a le devoir devant sa clientèle de faire en sorte que nous sachions quel est le problème. Quand est-ce que cela va finir et quelles sont les solutions qu'elle envisage ? Je crois qu'en tant qu'abonnés, en tant que clients, la population a droit à ce qu'on lui explique la situation. Maintenant, nous demandons à la NIGELEC de prendre ses responsabilités par rapport au service qu'elle offre aux gens parce que c'est une prestation. Les gens payent les factures à la fin de chaque mois. Je pense qu'ils doivent être satisfaits du service. La NIGELEC doit respecter ses clients’’.

Poursuivant son intervention, M. KOUTATA ajoute : '' Nous ne comprenons pas que la NIGELEC achète de l'électricité avec une société et que cette dernière n'arrive pas à la satisfaire. Moi, je pense que dans d'autres villes du Niger, ce n'est pas une société qui vend. La NIGELEC s'est débrouillée pour qu'il y ait des groupes électrogènes afin de réduire les souffrances des populations. Aujourd'hui, combien de commerces sont au ralenti à Agadez ? Combien de personnes ont perdu leurs produits à cause de ces coupures ? Nous, au niveau du conseil régional, nous avons l'habitude d'interpeler cette Nigérienne d'électricité. Nous sommes en contact avec les abonnés à Agadez et à Arlit. Ce que vivent les populations est inadmissible. La NIGELEC a le même problème depuis plusieurs années. Elle doit expliquer aux citoyens ce qui ne va pas. Nous demandons à la NIGELEC de la manière la plus simpliste de faire en sorte que la fourniture en électricité soit permanente à Agadez et Arlit''.

Révision de la tranche 2 de la SONICHAR, raison des coupures Conscient de la colère des citoyens de la ville d'Agadez, Arlit et Akokan, le Directeur Régional de la NIGELEC d'Agadez a mené une visite la semaine passée à Arlit et Tchirozérine. Elhaj Hassan HACHIROU : ''

C'est vrai que les villes d'Agadez, Arlit et Akokan rencontrent des problèmes d'électricité depuis le 8 Janvier 2018. Parce que tout simplement, la SONCICHAR qui nous alimente, nous et les sociétés minières, a mis en révision programmée une de ses tranches, précisément la tranche 2. Malheureusement, en pareil cas, la disponibilité ne suffit pas pour alimenter l'ensemble de ses trois clients à savoir NIGELEC, COMINAK et SOMAÏR. C'est pourquoi, on a remarqué, depuis quelques temps, des délestages sur l'ensemble des villes d'Agadez, Arlit et Akokan. Même les societés minières sont obligées de démarrer leurs groupes pour compenser un peu. Vu cette situation qui nous interpelle tous, nous avons soumis ce problème parce que nous ici à Agadez, on n'a pas des groupes disponibles pour compenser ce manque à gagner. Alors, j'ai saisi ma direction. Ma direction, à son tour, a saisi l'Etat pour résoudre le problème. La COMINAK a consenti de donner à la NIGELEC un mégawatt, la SOMAÏR aussi un méga watt. C'est à ce titre que moi, j'ai effectué une mission à Arlit pour qu'ensemble, on voit les modalités. Comment gérer ces deux mégawatts ? Je vous rappelle que la SONICHAR nous garantit jusqu'à trois mégawatts qui sont répartis entre Agadez, Arlit et Akokan. Donc on s'est réuni pour voir les modalités de répartition. Nous, on a proposé aux societés minières de prendre carrément le coté Arlit, Akokan moyennant quelques petits délestages et les trois mégaswatts vont être totalement orientés à Agadez y compris nos quatre groupes parce qu'au préalable, on avait nous même fait des efforts. On a réhabilité ces groupes-là. On les a injectés dans le réseau. Dès lors qu'on a pris ces décisions, la situation s'est nettement améliorée. Nous avons des échos. Les gens sont contents. Voilà les résultats combien satisfaisants de ma visite à Arlit. En revenant on a fait un crochet à Tchirozérine. La SONICHAR attend des pièces qu'elle a commandées en France. Dès qu'elles seront livrées, elle va s'atteler à redémarrer la 2ème tranche. On souhaite que cela aille plus vite, avant le début du jeûn de ramadan ''.

En attendant une solution durable à ces coupures d'électricité, les citoyens d'Agadez souhaitent que la SONICHAR et la NIGELEC leur épargnent les souffrances vécues pendant le mois de ramadan passé dont ils gardent encore des mauvais souvenirs. Notamment les grosses pertes économiques et les problèmes de santé qui a affecté principalement les personnes âgées.
Issouf Hadan (Agadez)

27 mars 2018
Source : La NAtion

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Société