Général Ahmed Mohamed, le nouveau patron de l’armée nigérienne

Général Ahmed Mohamed, le nouveau patron de l’armée nigérienneLe Général de Corps d’Armée Ahmed Mohamed est le nouveau chef d’état-major de l’armée nigérienne. Sa nomination a été décidée par le gouvernement réuni en conseil des ministres ce vendredi 5 janvier 2018. Il vient ainsi de succéder au Général d’Armée Seyni Garba, admis à faire valoir ses droits à la retraite. Qui est donc le nouveau ‘’numéro un’’ de l’Armée nigérienne ? Éléments de réponse dans cette note d’actuniger.com

Le Général de Corps d’Armée Ahmed Mohamed succède donc au Général d’Armée Seyni Garba dont il était jusque-là l’adjoint à l’Etat-major général des Forces armées nigériennes (FAN). Agé de 60 ans, de nature calme et posé, cet officier bien connu dans les rangs a fait ses études primaires et secondaires à Agadez, le lycée à Niamey et les études universitaires à Dakar au Sénégal. Il intégra l’armée en 1979 et fréquenta la célèbre Académie militaire d’Antsirabe à Madagascar, l’Ecole d’application d’infanterie de Montpellier en France où il a également suivi des Cours de Capitaine. Par la suite, il a suivi les Cours d’Etat-major au Pakistan et l’Ecole de guerre en Belgique.

Sur le terrain, le Général de Corps d’Armée Ahmed Mohamed a servi au sein de plusieurs unités et compagnies militaires du Niger notamment à Ngourti, à Agadez et à Niamey comme commandant de peloton, de compagnie et puis Commandant de zone (ComZone d’Agadez). Un temps, chef de bureau à l’Etat-major avant d’être nommé adjoint au chef d’Etat-major des Armées (CEMA) par Mahamadou Issoufou, l’officier supérieur a également occupé, en détachement, plusieurs postes politique et administratif.

Préfet de Dosso en 1996 avec l’avènement du CSN du colonel Baré après le coup d’Etat du 27 janvier de la même année, il a été par la suite préfet de Tillabéry puis directeur général du garage administratif en 1999. Membre du CSRD de Salou Djibo, il fut ministre des transports en 2010 dans le gouvernement de transition dirigé par Mahammadou Danda.

A l’extérieur, il a participé à plusieurs opérations de maintien de la paix de l’ONU. C’est ainsi qu’il a servi au Burundi et en RDC et a commandé le contingent nigérien en RCI. Le général de corps d’armée Ahmed Mohamed a été distingué à plusieurs reprises au Niger et à l’extérieur. Il est entre autres récipiendaire de la Grande Croix dans l’Ordre national et Chevalier de la légion d’honneur française.

Le Général de Corps d’Armée Ahmed Mohamed prend la tête de l’Armée nigérienne en pleine amplification des menaces sécuritaires pour notre pays, assiégé de part et d’autres de foyers de groupes terroristes et trafiquants de tout acabit. L’un des premiers dossiers qu’il va devoir s’occuper, c’est l’opérationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel au sein de laquelle, le Niger s’est engagé pour deux bataillons de 1.600 hommes afin de contribuer à sécuriser la zone Sahélienne. Au nord aussi à la frontière libyenne, les menaces restent permanentes. Enfin il y a le front sud-est où Boko Haram semble avoir encore repris du poil à la bête comme en témoignent ses dernières attaques au Nigéria. Le Général de Corps d’Armée Ahmed Mohamed connait d’ailleurs bien cette zone pour avoir été au premier rang lors de la vigoureuse et décisive riposte des forces armées nigériennes à la secte islamiste nigérienne qui, en juin 2016, est parvenue à s’infiltrer jusqu’à Bosso.

Dans ses vœux de nouvel an, le Chef de l’Etat a annoncé que l’année 2018 sera celle de la montée en puissance des forces de défense et de sécurité nigériennes dont les capacités opérationnelles seront considérablement renforcées. Avec la présence de plus en plus marquée des forces étrangères ainsi que la tendance à la mutualisation régionale des forces pour contenir les menaces sécuritaires, le nouveau chef d’Etat-major de l’armée nigérienne sera décidément sur tous les fronts.

08 janvier 2018 
Source : La Nation 

Imprimer E-mail

Société