Niger : des villageois complices des terroristes ?

Image d'illustration Image d'illustration La chaîne américaine CNN a obtenu de nouveaux éléments concernant l’attaque menée le 4 octobre à Tongo Tongo dans l’ouest du Niger mettant en avant des soupçons de complicité entre des villageois et les terroristes. L’embuscade tendue par une groupe d’hommes armés contre une patrouille conjointe des forces spéciales nigériennes et américaines a provoqué la mort de cinq Nigériens et de quatre Américains.

Selon les déclarations de survivants à l’attaque rapportées à CNN par un responsable de la défense américaine, les militaires venaient de terminer une réunion avec les dirigeants locaux et retournaient à leurs camionnettes non-blindées quand des échanges de tirs ont éclaté. “Certains des soldats qui ont assisté à la réunion avec les dirigeants locaux ont déclaré qu’ils soupçonnaient les villageois de retarder leur départ (…) des actions qui ont amené certains d’entre eux à soupçonner que les villageois auraient été complices de l’embuscade” rapporte CNN.

“Alors que les soldats assistaient à la réunion avec les dirigeants du village local, le reste de l’équipe de 12 hommes attendait dehors, gardant les véhicules que les troupes américaines utilisaient. L’embuscade d’une cinquantaine de combattants affiliés à l’Etat islamique a eu lieu tandis que les deux groupes de soldats américains étaient encore séparés, ce qui signifie qu’ils se sont produits pendant ce que l’un des officiels a qualifié de “point le plus vulnérable (most vulnerable point)”.

14 octobre 2017 
Source :  

Imprimer E-mail

Société