Airtel Niger

Forfait Albarka

Axe Soraz-Zinder : Une citerne tombe sur des imprudents et fait 3 morts ZINDER

Axe Soraz-Zinder Une citerne tombe sur des imprudents et fait 3 morts ZINDER  Dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 septembre 2017, aux environs de 1h du matin, un camion-citerne chargé de gasoil en provenance de la SORAZ s’est renversé. L’accident s’est produit à quelque 5 kilomètre d’AROUNGOUZA dans la commune rurale de DAKOUSSA département de TAKEITA vers Zinder.

Selon le conducteur MALAM CHEFOU, c’est dans sa manœuvre, en voulant éviter un camion qui venait en sens inverse que, le camion a quitté la route. Mais il est parvenu à arrêter et contrôler le véhicule. C’est au cours de ce processus que le crochet qui maintient la citerne solidaire de la tête du véhicule s’est rompu. Et du coup il y’a eu un déséquilibre qui a penché le réservoir, qui sous la pression des gens qui sont venus le siphonner a fini par céder. Il chute sur quelques personnes venus transvaser les cuves du tank et fait 3 morts et des blessés parmi elles. Très vite les secours vont se mettre en place avec plus de 20 gendarmes. Les autorités communales à l’aide d’autre engins, le camion-citerne est relevé puis les 3 corps sans vie dégagé. Les victimes sont des jeunes des villages environnent d’Arroungouza ; qui abritent le chantier d’eau qui ravitaille la ville de Zinder situé à 28 km sur la RN11 nord Zinder-TANOUT. Comme il fallait s’y attendre en pareil circonstance ce sont des centaines des gens qui ont immédiatement accouru vers le camion-citerne muni des bidons et tout autre objet servant à contenir du carburant sortant des cuves du camion-citerne. L’attrais Du gain facile les a rendus sourd aux mise en garde du conducteur devant l’imminence du risque que le camion s’écroule sur eux.

D’ailleurs selon le maire de la commune rurale de DAKUSSA HAMZA MALAM ABDOU ces genres d’accidents sont fréquents sur cet axe SORAZ-Zinder distant de 55km. Des camions tombent, les populations viennent en grand nombre siphoner les tanks en cherchant leur produit. Malheureusement ce dernier a été le plus tragique, le camion-citerne et son conducteur sont nigérians. Dans toute la région c’est ce tronçon routier qui est le plus dégradé. Tous les véhicules qui le suivent roulent à 2 km/h pratiquement. Les pannes sont fréquentes de même les conducteurs sont le plus souvent victime de coupeur de route qui les rançonnent. Des petits bandits ressortissant des villages environnant attiré par l’état de la route écument impunément la zone. Madame Joanes ayant des champs de mil dans la zone vient de porter plainte contre les autorités locales et régionales pour leur indifférence vis-à-vis de ce phénomène. Ni les chinois ni l’Etat nigérien ne font rien, pour réhabiliter cette route confirmant l’adage selon lequel le cordonnier est le plus mal chaussé. Annoncé depuis longtemps les travaux de réhabilitation de la route Zinder-Tanout n’ont pas toujours démarré ni même la construction de la bretelle de déviation destiné aux citernes de la SORAZ qui devrait déboucher sur l’axe Zinder-TIRMINI.

Depuis le début de la commercialisation du produit pétrolier de la SORAZ le 28 novembre 2012, l’impact réel de la manne pétrolière est presque inexistant, en dehors des centaines de citernes qui occupent anarchiquement les rues et les concessions de la ville. Précisons que trois pays constituent les principaux clients du pétrole nigérien : les nigérians, les maliens et les burkinabais.

Amadou Mahamadou (Zinder)

20 septembre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Société