Airtel Niger

Forfait Albarka

Qu’est-ce qui se passe à Haboubéné, le grand marché de Niamey ?

Qu’est-ce qui se passe à Haboubéné, le grand marché de Niamey ?Le lundi 11 septembre 2017, le grand marché de Niamey est resté fermé à la demande des délégués des commerçants, mé- contents des dernières mesures prises par la Socogem, la société qui gère ce centre commercial. Selon des sources proches des commerçants, la Socogem aurait procédé à une augmentation des frais de location de l’ordre de 500% à 600%, ce que les inté- ressés jugent inacceptable. Une boutique louée à 6320FCFA passe à 40 000FCFA. Le marché mort du lundi 11 septembre est un avertissement qui a eu le mérite de contraindre la Socogem à ouvrir des négociations avec les commerçants. Même si pour beaucoup d’observateurs, ces négociations sont vouées à l’échec. La volonté de faire augmenter les frais de location des boutiques est si forte du côté de la Socogem que l’espoir est très mince que les deux parties aboutissent à quelque chose d’acceptable de part et d’autre. Que se passe-t-il en réalité au grand marché de Niamey ? Selon des sources bien renseignées, c’est une bataille d’élé- phants et d’éléphanteaux. En somme, une cuisine interne qui impliquerait bon nombre de magnats du grand marché, tous actionnaires du plus grand centre commercial de Niamey.

En vé- rité, c’est une véritable mafia qui règne sur le grand marché. La Socogem ne vend pas, mais loue ses boutiques à des commer- çants. Mais, ces derniers, commerçants grossistes ayant des moyens colossaux, font main basse sur un grand nombre de boutiques qu’ils louent à leur tour à d’autres commerçants moins lourds, financièrement, ou les leur vendent carrément. Une pratique qui génère, paraît-il, des sommes colossales pouvant atteindre des dizaines de millions de francs CFA. La Socogem le sait mais ferme les yeux sur ces pratiques délictueuses. Le bras de fer qui a cours actuellement serait donc une confrontation, d’une part, entre la Socogem et les grands manitous du grand marché ; d’autre part, entre la Socogem et les petits commerçants, dressés contre cette dernière. Les commerçants du grand marché qui sont en même temps actionnaires de la Socogem soutiennentils la Socogem ou les commer- çants ? Font-ils double jeu ? C’est un véritable imbroglio qu’il faut nécessairement démêler. Mais pas en faisant main basse sur le grand marché.

Bouba Alfari 

14 septembre 2017
Source : Le Courrier 

Imprimer E-mail

Société