Forfait Albarka

A l’international : le Niger célébré à travers sa jeunesse

A l’international : le Niger célébré à travers sa jeunesseDécidément, Abdoul Razak Issoufou Alfaga a ouvert les portes de la consécration des nigériens à l’extérieur. Et, les jeunes se succèdent sur les grands podiums internationaux.
« Un temps bienheureux pour le Niger » ! Ainsi s’est exclamé un artiste nigérien à l’annonce de l’attribution du prix spécial UEMOA à notre compatriote, Oumarou Kadry Koda à la 10ème édition de Clap Ivoire à Abidjan pour son film documentaire « Nos faiseurs de bonheur ». Dans ce documentaire, Oumarou Kadry Koda se focalise sur le métier de fabricant des marmites en aluminium au Niger qui « continue (…) de faire le bonheur des foyers ». C’est parti pour une belle carrière cinématographique de l’écrivain et scénariste nigérien qui compte à son actif plusieurs prix dans le domaine de la littérature. D’un Alfaga à un Oumarou Kadry Koda en passant par une Mariam Kamara et un Omar Adamou Harouna, les Nigériens se succèdent sur les grands podiums internationaux.

Pour Mme Mariam Kamara qui n’est personne d’autre que la fille du Président de la République, Issoufou Mahamadou, ce fut le prix d’or au LafargeHolcim Awards à Nairobi qui récompense les meilleurs projets en conception durable, le concours le plus important au monde en la matière, rapporte plusieurs médias internationaux. « L’engagement étroit avec le tissu social et bâti du village, crée une réinterprétation intelligente de la tradition, qui correspond très bien au contexte du projet » ; Dixit le jury qui explique là sa motivation sur son choix porté sur le projet de Mme Mariam Kamara et Yasaman Esmaili qui a consisté à transformer une mosquée en bibliothèque.

Comme les dieux de la consécration ont décidé de sourire au Niger, on n’a pas fini de parler de ces deux-là qu’un autre honneur est annoncé pour le Niger à travers un élément de notre vaillante armée, le jeune commandant Omar Adamou Harouna. Ce dernier vient de soutenir brillamment une thèse de doctorat avec le thème « Pathogènes émergents dans les CHU de Dakar, Chryseobacterium… » Le commandant Omar Adamou Harouna inscrit ainsi les Forces Armées Nigériennes (FAN) dans les annales de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Le jeune récipiendaire n’a pas manqué de rendre hommage au Président de la République, Chef Suprême des Armées, Issoufou Mahamadou pour son soutien.

Oumarou Kané

12 septembre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Société