Forfait Albarka

Inondations à Zinder : Un lourd bilan

Inondations à Zinder : Un lourd bilan  Le comité régional de prévention et de gestion des catastrophes et crises alimentaires (CRPGCCA) vient de publier son rapport sur la situation des inondations dans la région de Zinder. Ces données se situent dans la période du 3 juin au 28 août 2017. La ville de Zinder, les départements de Tanout, Kantché, Gouré, Bélbédji, Takiéta, Tesker, Mirriah et Magaria sont concernés.

532 maisons sont effondrées dont le plus grand nombre se trouve dans le département de Gouré ;

235 cases sont tombées. Plus de la moitié (150) se situent dans la région de Zinder ;

899 ménages sont sinistrés ainsi que 7.953 personnes. Le département de Gouré, la ville de Zinder et les départements de Kantché et Magaria comptent le plus grand nombre de personnes sinistrées, soient respectivement dans l’ordre 3.908, 1.515, 1.354, et 546.

Sur l’ensemble de la région, on déplore à la suite de ces inondations, le décès de 8 personnes et de 7 blessées ; 4.764 têtes de bétail sont mortes et 900 kg de céréales perdus. Selon le comité région de prévention et de gestion des catastrophes et crises alimentaires (CRPGCCA), seuls les sinistrés du 2ème arrondissement de la ville de Zinder ont été assistés en vivre et non-vivre à la date du 28 août 2017. Cependant le comité dit avoir reçu des annonces faites par l’UNICEF à savoir l’arrivée très prochaine de 207 kits complets de non vivre destinés à 207 ménages. Des kits qui seront remis à la direction régionale de la protection civile. Chaque kit est composé de :

  • 2 bâches ;
  • 20 mètres de cordes ;
  • 3 nattes ;
  • 3 couvertures ;
  • 3 moustiquaires ;
  • 10 morceaux de savon ;
  • 1 seau ;
  • Une pièce de pagne ;
  • Un paquet de culotte ;
  • Un bidon ;
  • Une bouilloire ;
  • 8 kits d’hygiène.

Au niveau national, c’est la direction nationale de la prévention et de gestion des catastrophes et crises alimentaires (DNPGCCA) qui annonce le placement aux bénéfices de ces sinistrés de 150 tonnes de mil, 150 tonnes de riz, 7.500 litres d’huile, 15.000 morceaux de savons, 45.000 nattes, 3.000 seaux, 4.500 couvertures, 4.500 moustiquaires, et 1.500 pagnes.

Quant à l’ONG internationale Médecin Sans Frontière (MSF), elle a décidé de placer une équipe d’infirmiers pour traiter les sinistrés contre le paludisme et les autres infections liées à l’eau.

Amadou Mahamadou (Zinder)
07 septembre 2017
Source : La Nation

 

Imprimer E-mail

Société