Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Communiqué de presse sur « l’élection » du chef de canton de Tibiri du 26 août 2017

Communiqué de presse sur « l’élection » du chef de canton de Tibiri du 26 août 2017 Suite à la cérémonie organisée à Tibiri par le Gouverneur de Dosso, le 26 août 2017, en vue de la désignation du chef de canton de Tibiri, nous tenons à informer l’opinion nationale régionale et internationale de ce qui suit :

  1. Le 4 août 2017, le Gouverneur de la Région Dosso avait convoqué verbalement à Dosso les quatorze (14) candidats originaires de la seule communauté Goubawa retenus par l’arrêté n°00501 du 1er août 2017 du Ministre Chargé de l’Intérieur modifiant l’arrêté n°0737/MISPD/ACR/DGAPJ/DAC du 28 octobre 2015, portant liste des candidats autorisés à se présenter aux élections du Chef de Canton de TIBIRI (Département de TIBIRI). Ledit arrêté avait été pris suite à l’Arrêt N°46/17/ CONT du Conseil d’Etat du 24 mai 2017 ;
  2. Les candidats Sarkin Arewa ayant constaté qu’un arrêté n’avait pas été pris par le Gouverneur de Dosso pour convoquer le collège électoral quinze (15) jours au moins avant la dite l’élection, comme l’y oblige l’article 8 de l’arrêté n°549 du 23 août 2012 et qu’aucune publicité n’a été faite à l’endroit de la communauté Arawa qui constitue la moitié du collège électoral, avaient attaqué cette procédure jugée irrégulière en introduisant un pourvoi en référé à la Chambre du Contentieux du Conseil d’Etat le 18 août 2017 pour annuler l’élection du 26 août 2017 ledit processus parce que l’affaire est en jugement du fait de l’existence d’un pourvoi en révision de l’Arrêt N°46/17/ CONT du 24 mai 2017 introduit le 18 juillet 2017 au Conseil d’Etat, non encore examiné;
  3. Les candidats Sarki Arewa avaient été déboutés de leur recours le 24 août 2017 et les chefs de villages Arawas et Alliés ont pris acte de la décision dans leur déclaration du 24 août 2017 à Douméga.

 

Le samedi 26 août 2017, jour de l’élection les chefs de villages Arawa et Alliés, ont commis par l’huissier Moussa DAN INNA qui a fait les constats suivants :

  1. La présence physique effective de quarante-sept (47) chefs de villages Arawa et Alliés, membres du collège électoral à Douméga à 10 heures à 11 heures, après le démarrage de l’élection. Ces chefs de village avaient par deux déclarations en date des 12 et 24 août 2017, affirmé ne pas participer à l’élection du chef de canton et ne pas reconnaître le Chef de canton qui en sera issue qu’ils l’estimaient irrégulière ;
  2. S’étant rendu à Tibiri le même jour à 12 h10 pour superviser la cérémonie au nom des chefs de village arawa et Alliés et leurs candidats, l’huissier de justice, après la présentation de sa carte professionnelle, s’est vu refoulé par le Gouverneur de Dosso président du bureau de vote en violation des textes régissant son métier. Il a automatiquement fait un rapport au président du Tribunal d’instance de Dogondoutchi;
  3. Après l’annonce du résultat de la cérémonie de désignation du chef de canton par voie de presse, l’huissier de justice a constaté que sur le collège électoral de cent vingt et un (121) votants, il a été annoncé soixante-seize (76) voix exprimées et quarante-cinq (45) abstentions. Malgré la présence physique de 47 votants à Douméga et en dépit de l’annonce faite que les procurations ne sont pas admises. Une différence de deux votants supplémentaires reste à expliquer pour assurer la cohérence du processus.

Pour toutes ces raisons et d’autres non encore révélées, cette cérémonie relative à la désignation du chef de canton de Tibiri du 26 août 2017, irrégulière à tout point de vue, sera sans doute attaquée au Conseil d’Etat pour être annulée, en attendant La révision certaine de l’arrêt du 24 mai du Conseil d’Etat.

A Niamey, le 1er septembre 2017

Djibrilla BARE
Ayant droit à la Chefferie Sarkin Arewa

05 septembre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Société