Forfait Albarka

Fortes pluies à Zinder : Plusieurs quartiers inondés et des maisons effondrées

Zinder inondation La pluie diluvienne de 110 mm, accompagnée de vents violents, enregistrée lundi dernier en fin de matinée à Zinder, a entrainé d'importants dégâts dans plusieurs quartiers de la capitale du Damagaram.
Les quartiers les plus touchés par ce phénomène se trouvent être notamment les quartiers Alkali, Gangarin Jida et Nassarawa Idi où une trentaine de maisons se sont écroulées sous le poids des eaux de ruissellement faisant plusieurs personnes sans abri. On ne déplore aucune perte en vie humaine.
«La ville de Zinder compte une dizaine de mares collectrices des eaux de pluies. Dans les vieux quartiers de Zinder comme Alkali et Djedda, les habitants ont construit leurs maisons sur les lits de ces mares et sur des caniveaux pourtant bien curés avant l'installation de l'hivernage », affirme le Maire Bachir Sabo. Cependant, reconnait-il, ces caniveaux évacuent très lentement les eaux à cause de l'étroitesse de leur exécutoire.
Face à la gravité du sinistre, les Sapeurs-pompiers et les Services techniques de la Ville de Zinder se sont mobilisés pour libérer les quartiers envahis par ces eaux de ruissellement.


Le Maire Central de Zinder a lancé un appel aux habitants de la Ville pour cesser de construire nuitamment sur les caniveaux et autres passages des eaux de pluies censés se déverser vers les douze mares collectrices.
Les témoignages des habitants du quartier Alkali de Zinder, les plus touchés par cette catastrophe, sont poignants. ''Je suis habitant du quartier Alkali de Zinder. Nous avons demandé depuis deux semaines aux autorités municipales de venir voir ce qui se passe dans le quartier, notamment les constructions qui obstruent le passage des eaux de pluie, car les gens ont érigé leurs maisons sur des caniveaux .Elles ont fait la sourde oreille en se contentant de visiter le quartier Makéra. Et malheureusement l'histoire nous a donné raison, car avec les fortes précipitations enregistrées lundi dernier, plusieurs maisons se sont écroulées», témoigne
Yawalé, un habitant du quartier sinistré.
« Nous sommes nigériens comme tous les autres qui aspirent à un mieux-être. .Nous avons besoin d'être écoutés par l'Administration de proximité pour connaitre nos difficultés. Si nous continuons à être éconduits par les autorités de la ville, il le jour viendra où nous aurons l'occasion de leur exprimer notre mécontentement », souligne-t-il.
Quant à Hamza, un habitant du quartier Loungoun Alkali, il estime que ce qui a aggravé le phénomène d'inondation dans leur quartier, c'est le comportement des habitants qui n'ont eu aucun scrupule à construire des maisons sur les caniveaux. « Face à ce phénomène d'occupation anarchique, aucune mesure n'a été prise par les autorités communales pour mettre les habitants du quartier à l'abri du danger qui était déjà prévisible. Ce que nous sollicitons pour l'immédiat, des autorités de la ville, c'est de procéder au curage des caniveaux pour que les eaux de pluies puissent être drainées vers les mares collectrices ».

Siddo Yacouba, ANP-ONEP/Zinder
24 août 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société