Forfait Albarka

Mariages à Niamey : La saison des amours ?

La saison des amours ?Rues obstruées par ici, et sono tonitruant des orchestres de quartier par là, les grandes vacances scolaires sont la période privilégiée que les candidats au mariage mettent à profit pour convoler en justes noces. Mais, de plus en plus, ces moments de bonheur deviennent éphémères. Il y’a des raisons à cela…

DES STASTIQUES INQUIETANTS
50% des mariages enregistrés dans les Mairies de la communauté urbaine de Niamey finissent au bout de six mois par un divorce ! Dans les autres agglomérations du pays on approche les mêmes statistiques. Malheureusement, en plus du divorce le couple se sépare avec un bébé qui est conçu pratiquement dès le premier mois de l’union. C’est dire que bien souvent, on est en pleine tournure dramatique surtout quand l’épouse est une « mange mil », c’est-à-dire sans ressources. Car, autre aspect de la catastrophe, l’époux qui intente le divorce ou qui se voit abandonné par sa femme refuse de prendre en charge le fruit de leur mariage.

Enfin, quand on part du principe qu’une femme divorcée dans notre société est plus difficile à recaser à cause de la persistance de certains préjugés, c’est quelquefois la descente aux enfers pour certaines femmes qui deviennent des proies faciles pour les coureurs de jupon invétérés.

On ne possède pas de statistiques pour les femmes répudiées mais la proportion de femmes abandonnées est certainement plus importante. Car la séparation dépend du seul désidérata de l’homme.

Dans certaines régions de notre pays, la femme est chosifiée à un point incroyable qu’elle est considérée comme une simple force de travail que l’on recrute maritalement, le temps d’une saison agricole. Une main-d’œuvre à bon marché qui n’est même pas rémunérée ! Comble de désespoir, cette pratique cible la plupart du temps des petites filles avec pour conséquence pour ces mariages précoces, des cas de fistules obstétrico-vaginales !

DES FIANCAILLES SHAP SHAP
Le point commun à beaucoup de mariages qui enregistrent un taux élevé d’échec, est le fait que les deux conjoints ne se connaissent pas bien. Du côté des femmes on est souvent poussé au mariage dès que la famille estime que leur enfant a atteint un certain âge. Nos sociétés acceptent mal qu’une fille dépasse les 25 ans sans être mariée. D’autant que beaucoup d’hommes, y compris des intellectuels considèrent qu’une fille qui a atteint cette limite d’âge est considérée comme une « vieille fille » ; tout en sachant pertinemment que la poursuite de longues études peut engendrer ce genre de situation. Alors de retour des études, on préfère se rabattre sur des collégiennes qui, à l’expérience n’offrent aucune garantie de moralité ou de stabilité. Au demeurant, en épousant des femmes très jeunes, ces derniers, trop tard, se rendent compte que le décalage de niveau intellectuel peut s’avérer un obstacle de taille dans la pérennité du couple.

Le fait que les deux conjoints ne se connaissent pas suffisamment avant d’envisager leur union peut donner souvent à des méprises dans le genre de la surestimation des capacités financières du mari. Beaucoup de femmes ont fini par quitter le domicile conjugal tout simplement parce que leur mari n’arrive pas à subvenir à leurs besoins alimentaires. A fortiori leur entretien général.

LES DISSENSIONS SEXUELLES
Le sujet est tabou mais pourtant il est la cause de beaucoup de divorces. Malheureusement, c’est après le mariage que certaines femmes se rendent compte que le partenaire qu’elles ont choisi pour la vie ne les satisfait pas sexuellement. Or, même dans la charia, ce facteur est une cause justifiée de divorce. Hélas c’est le genre de choses qu’on n’explique pas aux autres, notamment ceux qui font des interventions pour une réconciliation du couple en cas de conflit…

L’ABSENCE DE COMMUNICATION DANS LE COUPLE
Dans le vécu de beaucoup de couples, sitôt marié, on ne communique pas beaucoup avec sa femme ou son mari. Y compris les jeunes. Alors du coup, les bonnes confidences sont partagées avec les copains ou les copines.

Il n’y a qu’à observer dans les cérémonies, les femmes qui ont pris l’habitude de faire bande à part pour se rendre compte qu’il existe un problème de communication générale dans les relations entre beaucoup de jeunes mariés.

L’INFIDELITE DANS LE COUPLE
Beaucoup de mariages de raison se font souvent au détriment des sentiments amoureux de l’un des conjoints ou des deux en même temps. On se marie, parce que le prétendant offre plus de garanties matérielles ou parce que la famille de la femme peut booster votre carrière etc…Et cela sans avoir eu le temps de rompre avec l’ancien partenaire. La moindre déception dans la vie du couple peut pousser l’un ou l’autre à aller trouver un réconfort dans des bras connus !

CONCLUSION ?
On ne peut clore un débat très ouvert à partir d’un article introductif. C’est pourquoi nous sommes prêts à publier des articles se rapportant sur le sujet si toutefois ils aident à un meilleur rapprochement des couples nigériens.

Ibricheick

 10 août 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Société