Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Niamey/Faits divers : La police met hors d’état de nuire huit criminels impliqués dans plusieurs cas de meurtre au quartier Koira Tégui

Brigands Koira TeguiLa Police Judiciaire a annoncé avoir mis la main sur des criminels responsables de plusieurs cas de meurtres dans la capitale Niamey. L’annonce a été faite hier matin au cours d’un point de presse animé par l’officier de police Adili Toro Maïnassara dans les locaux de la Police Judiciaire suivi de la présentation de huit (8) malfrats arrêtés. L’Officier de police Adili Toro a saisi l’occasion pour évoquer les efforts que déploie la Police Nationale et rassure les populations.

Il ressort du point de presse animé par l’Officier Adili Toro Maïnassara, que de janvier 2017 à ce jour, la Police Judiciaire a enregistré 11 cas de meurtre dont six (6) cas au quartier Koira Tagui de Niamey. Parmi les 6 cas, 3 sont dus à des bagarres inutiles entre des individus avec des coups et blessures volontaires ayant entrainés la mort. « Ces trois cas ont été élucidés et les auteurs ont été interpellés et déférés à la justice. Toutefois un malfrat identifié parmi eux est en fuite. Je tiens à vous rassurer que la Police Judiciaire a déployé les moyens nécessaires pour mettre fin à la cavale de cet individu », a expliqué l’officier de police.

En outre pour les trois autres cas qui sont des meurtres suivis des vols aggravés toujours au quartier Koira Tagui, les auteurs des cas ont été interpelés. Ils ont reconnu les faits qui leurs sont reprochés. Pour rappel, une télévision de la place avait fait, il y a quatre mois de cela, un reportage sur l’étudiant assassiné devant la boutique de son neveu. Selon la Police Judiciaire, ces messieurs ont reconnu l’assassinat de l’étudiant, Oumarou Boubé

Maïdagi et celui du Togolais, Bossou Ayao Isac tué chez lui à plusieurs coups de barre de fer au niveau du cou. Toutes ces victimes étaient assassinées pendant un sommeil profond. « Le seul cas qui reste à être élucidé est celui du gardien du cimetière de Koira Tagui, tué dans sa chambre de garde. L’enquête suit son cours », a-t-il expliqué.

La police judiciaire a par ailleurs indiqué que, la zone de Koira Tagui fait aujourd’hui l’objet d’une attention particulière de la Police Nationale. La population peut en témoigner avec une présence constance de Forces de Défense et de Sécurité à travers le renforcement des patrouilles et les opérations de police. Par exemple sur une période de trois mois,

« le commissariat du village de la Francophonie en collaboration avec les autres unités de la police a conduit dix opérations dans les zones criminologiques reconnues. Ces interventions ont permis l’interpellation de près de 700 personnes, mais également, l’arrestation de plusieurs dizaines de personnes pour des faits antérieurs. A ce sujet, nous tenons à remercier de vive voix ce commissariat de police pour les efforts déployés. Nous rassurons la population que toutes les dispositions seront prises pour que cette zone soit nettoyée et redevienne sécurisée comme les autres quartiers de Niamey », a conclu l’officier de police Adili Toro Maïnassara.

Seini Seydou Zakaria(onep)

09 août 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société