Forfait Albarka

Célébration de la Fête de l’indépendance du Niger aux USA : L’ambassadeur du Niger aux USA plaide pour le renforcement du partenariat entre les deux pays

Cooperation Niger UsaA l’occasion de la commémoration du 57ème anniversaire de la fête de l’indépendance, l’Ambassadeur du Niger auprès des Etats-Unis d’Amérique a organisé le 3 Août dernier une réception à Washington, D.C. Lors de cette réception SE Mme Hassana Alidou a rendu une mention spéciale à l’endroit des Autorités américaines, représentées par M. Ballerine, Secrétaire d’Etat Adjoint, tout en rappelant aux participants que la commémoration de la fête nationale est une occasion de rendre hommage au père de l’indépendance, Feu Diori Hamani, Premier Président de la République du Niger et de se réjouir que notre pays soit resté uni et en paix.

Depuis son accession à l’indépendance le Niger a, selon SE Mme Hassana Alidou, mené avec l’appui de ses partenaires dont les Etats Unis d’Amérique, des efforts inlassables pour affronter les grands défis de souveraineté et de développement auxquels s’ajoutent aujourd’hui ceux de sécurité. « En 1960, seulement 4% des enfants nigériens en âge d'aller à l'école fréquentaient une école primaire, contre 90,4% actuellement, un seul collège classique existait pour tout le pays, contre 1.200 collèges et plus de 200 lycées aujourd’hui, et aucun établissement supérieur, contre aujourd’hui une université ou institut supérieur dans chacune des huit régions du pays » a relevé l’ambassadeur Hassana Alidou. En 1960, le Niger disposait d’un réseau routier national d’environ 3.000 km, toutes catégories confondues, dont seulement 105 km de routes bitumées. Il a depuis lors connu un développement appréciable, passant à plus de 20.000km dont plus de 5.000 km de bitumes. En outre, grace aux efforts consentis par les différents gouvernements, l’espérance de vie à la naissance, qui n’était que de 35 ans en 1960 est passée à 63 ans aujourd’hui.

« En 2011, lors de son accession à la magistrature suprême, le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, s’est donné comme ambition de faire du Niger un pays émergent, à travers le Programme de Renaissance du Niger», a-t-elle relevé. Ainsi dans le cadre de ce Programme, le Niger a, selon l’ambassadeur, réalisé d’énormes progrès dans les secteurs clés du développement, en se dotant d’institutions crédibles et pérennes, en assurant de façon résolue la sécurité de tous et du territoire national, en bâtissant un cadre plus favorable à l’atteinte d’une sécurité alimentaire durable et en œuvrant pour une amélioration continue des services de santé et d’éducation. SE Mme Hassana Alidou a, à cette

occasion, salué la précieuse contribution des Etats Unis d’Amérique aux efforts de développement du Niger. Elle a aussi rappelé que les relations de coopération entre le Niger et les Etats Unis d’Amérique remontent au lendemain de l’indépendance du Niger et se sont inscrites dans le long terme, dans un esprit d’engagement mutuel, visant la réduction de la pauvreté et la lutte contre les inégalités à tous les niveaux.

Parmi le symbole de ce partenariat, l’ambassadeur du Niger aux Etats Unis évoque la construction dès 1970, du premier pont du Niger, qui relie la rive droite et la rive gauche du fleuve Niger, communément appelé “Pont Kennedy” ; la mise en œuvre de nombreux projets et programmes de développement comme l’envoi, jusqu'à dans les années 2010, des volontaires du Corps de la Paix, dont la contribution au développement socio-économique du Niger est inestimable. « Nous étions, du reste, très impressionnés lors du Panel de ce matin, par la qualité et la quantité des actions de développement entreprises au Niger par les Friends of Niger et les différentes organisations et ONG américaines», s’est-elle réjoui. Ces ONGs sont, d’après SE Mme Hassana Alidou, les seuls à exercer des activités aux côtés de leurs partenaires nigériennes dans certaines régions éloignées du Niger. A ces efforts vient s’ajouter l’investissement historique du Gouvernement américain au Niger en 2016, dans le cadre du financement du MCC-Compact NIGER de l’ordre de 437 millions de US-dollars, pour le développement de l’agriculture, de l’élevage, des infrastructures rurales, le renforcement de capacité des couches vulnérables notamment les femmes et les jeunes.

Ces secteurs, précise SE Mme Hassana Alidou, figurent au nombre des prioritaires du gouvernement nigérien, résolument engagé à assurer l’approvisionnement en eau potable en milieu rural, le développement intégré de l’agriculture, à travers la mise en œuvre de l’Initiative 3N « les Nigériens Nourrissent les Nigériens », l’autonomisation des femmes et des meilleures perspectives à la jeunesse. Elle a rappelé que le Niger reste confronté, depuis bientôt 7 ans, à des menaces sécuritaires permanentes et fortes le long de trois (3) de ses frontières, précisant que le gouvernant a consacré beaucoup des ressources de notre budget au renforcement des capacités de nos Forces de Défense et de Sécurité en vue de protéger notre pays et garantir la sécurité des populations. C’est pourquoi SE Mme Hassana Alidou a sollicite une implication croissante de ces partenaires, dont les Etats Unis d’Amérique. « La raison de cette implication, qui se veut également de renforcement des capacités des Forces de défense et sécurité et du système judiciaire nigérien, repose sur la prise de conscience que la sécurité au Sahel est un patrimoine commun dont les intérêts dépassent le seul cadre africain. Il y’a lieu donc de continuer à travailler en partenariat avec tous les pays amis, au rang desquels les Etats unis d’Amérique», a-t-elle estimé.

Mamane Abdoulaye(onep)

09 août 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société