Forfait Albarka

Agadez/Effondrement de l’ouvrage sur le kori Telwa : Les cités minières d’Arlit, d’Akokan et de Tchirozérine coupées du reste du pays.

Kori TelwaConstruit en 2013 et perçu par ses concepteurs comme le plus important jamais réalisé dans la région, l’ouvrage sur le Telwa s’est effondré, comme un château de cartes la semaine dernière, sous l’effet des précipitations coupant ainsi les cités minières d’Arlit, d’Akokan et de Tchirozérine du reste du pays et occasionnant du coup d’énormes pertes économiques pour la région et le pays.

L’ouvrage qui a cédé avait été réalisé à grands frais en 2013 pour remplacer l’ancien endommagé suite aux précipitations du 15 aout 2012. Tout a été mis en œuvre à l’époque pour réaliser une infrastructure à la hauteur des aspirations légitimes des usagers. Mais hélas ! L’effondrement de l’ouvrage de Telwa a faussé tous les calculs des techniciens, car c’est à la construction d’un nouvel ouvrage qu’il faut penser à présent. L’ouvrage qui devrait avoir une durée de vie au moins égale à celle de l’ancien ouvrage (37ans, puisque réalisé dans les années 80), n’a tenu que pour trois ans tout au plus.

 

Rappelons que l’ouvrage de Telwa fut reconstruit par le Ministère de l’Equipement à travers la Direction régionale de l’Equipement d’Agadez sur financement GERTA (Groupement d’Entretien de la Route Tahoua-Arlit) et de la Caisse Autonome de Financement et de l’Entretien Routier (CAFER). Les travaux avaient été exécutés par l’Enterprise MAHAMOUD/BTP. Le coup médiatique avait caché à l’époque toutes les faiblesses de l’infrastructure. Du point de vue des impacts et intérêts écologiques le kori Telwa favorise la conservation en amont des bassins versants de volume d'eau très important qui contribuera à alimenter les nappes phréatiques et à limiter les effets des sécheresses.

A noter que ce kori est l’un des plus puissants des 28 bassins versants de la région, dont les écoulements annuels représentent un volume moyen de 21 millions de m3 d’eau à la station d’Azel. La ville d’Agadez est alimentée à partir des eaux issues de la nappe alluviale du Telwa. Le kori Telwa a une largeur qui varie de 1200ml (mètres linéaires) à 1500ml par endroit. Reste à savoir pour combien de temps les cités minières vont vivre cet isolement. De part et d’autre des rives les usagers attendent.

Abdoulaye Harouna, ANP/ONEP Agadez

13 juillet 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société