Orange experience digitale 2

Festivités au musée national Boubou Hama de Niamey à l’occasion de l’Aid el Fitr : Environ 35. 000 visiteurs enregistrés en trois jours

Au troisième jour de festivités organisées par le musée national Boubou Hama de Niamey à l’occasion de la fête de Ramadan, des milliers de personnes dont des femmes, des jeunes filles et enfants ont visité le lieu. Parmi les visiteurs on note surtout beaucoup de jeunes. La Directrice de communication du musée, Mme Niandou Kadi exprime la satisfaction des organisateurs pour la réussite l’événement.

En termes du bilan, la Directrice de la Communication du musée national Boubou Hama de Niamey a indiqué que l’édition 2017 a été particulièrement marquée par une très forte mobilisation du public. Mme Niandou Kadi a souligné qu’ils ont enregistré plus de visiteurs cette année par rapport aux années précédentes. Elle s’est réjouie du fait que chaque année l’engouement devient de plus en plus important. Comparativement aux années passées le nombre des visiteurs a significativement augmenté. « Sur l’ensemble des trois jours de la fête, le nombre atteint plus de 35 000 visiteurs cette année. Ce justifie le mérite, la crédibilité et l’intérêt de l’initiative », a-dit Mme Niandou Kadi. Grâce à cette initiative, les jeunes retrouvent un cadre idéal de loisir et de distraction.  

La Directrice de la Communication du musée a aussi salué, remercié et encouragé les mères qui ont accepté d’accompagner elles-mêmes leurs enfants au musée. Elle a aussi remercié les jeunes artistes de la capitale qui ont apporté leur contribution à la réussite de l’événement. L’autre particularité de cette édition 2017, est selon Mme Niandou, l’organisation et le renforcement du dispositif sécuritaire. Sur cet aspect la Directrice de la Communication du Musée n’a pas manqué de saluer le professionnalisme des agents de la police nationale et ceux de la Protection civile. Elle a souligné qu’au troisième jour, l’effectif des agents a même augmenté de près de la moitié. Ces mesures de sécurité ont permis de minimiser certains incidents comme les vols d’articles, des portables et autres actes qui se sont produits pendant les éditions passées.

Elle a aussi rendu un hommage aux agents des Sapeurs Pompiers et aux agents des services de sécurité privés ou vigiles qui ont donné un coût de main à l’organisation de l’événement. Dans le cadre de leurs missions, les membres du comité d’organisation et les agents de la police ont réussi à mettre hors d’état de nuire certaines personnes qui se sont infiltrées dans les foules pour voler. C’est la satisfaction aussi bien du côté du public que des organisateurs. Beaucoup d’élèves étaient émerveillés de découvrir des animaux qu’ils ne connaissent que de nom. Beaucoup des jeunes (scolaires surtout) demandent à l’administration du musée de penser à d’autres occasions en dehors des fêtes de tabaski et de ramadan. « Moi je pense que le musée doit aussi être ouvert aux jeunes que nous sommes à des occasions comme la fête de l’indépendance, la fête de la République, la fête de la concorde, etc. Ce sont des moments pendant lesquels nous profitons beaucoup», suggère Melle Fatouma. Cette initiative est à pérenniser aussi longtemps que possible au grand bonheur de la jeunesse nigérienne. «Les portes du musée seront ouvertes surtout pendant cette période des grandes vacances » a assuré Mme Niandou Kadi, qui a invité les élèves et les étudiants à fréquenter davantage cet endroit.

Ali Maman(onep)

04 juillet 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société