Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Le panier de la ménagère : Baisse des prix des produits.

Le panier de la ménagère : Baisse des prix des produits. Quelques jours après la fête du ramadan les prix des légumes sur le marché commencent  à baisser. En effet,  depuis la veille du mois de ramadan les prix des légumes qui étaient jadis abordables ont connu une hausse considérable, du coup beaucoup de nigériens ne pouvaient se permettre de se procurer ces légumes.   Le sac d’oignon se vendait, avant le ramadan, à 17.000F, a connu une hausse considérable, pour monter à 28.000F actuellement. Pour le même produit,  le seau se vend à 1.500F et la mesure à 1.000F. Le carton de la tomate  coûtait  entre 6.000F et 9.000F, à la même période pour grimper 18.000F et sa mesure à  4.000F. Celle du gombo qui se vendait à 2.500F pendant le mois de carême est actuellement à 2.000F. Le prix du kilo de la pomme de terre était de 750F, contre 250F actuellement. Le sac de l’aubergine coûte actuellement 22.500Fcontre  maintenant,  et en détail,  on peut trouver pour 500F la à plus. Le sac de carotte coûtait 40.000 F  contre 15.000 F aujourd’hui.  Le concombre se vend en détail et lui aussi à 500Fet plus. Le sac de l’ail coûte 45000F et  sa mesure se vend à 2.500F. Celle du piment qui coûtait 1.000F à cette période coûte 2.000F.


Le prix du poisson est resté intact. Le kilo du capitaine se vend à 4.000F CFA, le kilo de la carpe locale est à 3.000F. Le kilo du poisson chat se vend à 2.750F, le kilo du silure se vend à 1.500F, le kilo de la carpe importée se vend entre 1.800F et 2.000F. Cet état de fait se retrouve au niveau de la viande. Le kilo de viande de mouton se vend à 3.000F et celui de vache à 2.500F.
L’un dans l’autre, espérons que ces prix connaîtront sans nul doute une baisse considérable, d’ici peu de temps pour permettre à tout le monde d’en bénéficier pour le bon fonctionnement de l’organisme.
Mais déjà on commence à observer une baisse timide de façon générale. Cependant, le chemin est encore long pour la ménagère et la poche de chef de famille va encore saigner même si l’hémorragie est supportable.  
Balkissa Hamidou

29 juin 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Société