Airtel Niger

Forfait Albarka

Nécrologie : Adieu Amadou Hassane Adamou

Feu  Amadou Hassane AdamouLe monde de la presse nigérienne est une fois de plus en deuil. En effet, Amadou Hassane Adamou, correspondant régional du journal La Nation et de la radio Anfani, Directeur de publication du journal Le Gardien n’est plus. Il a tiré sa révérence le 26 juin dans la soirée à la suite d’une courte maladie. Personnage affable et courtois, Amadou Hassane Adamou était un journaliste rompu à la tâche. C’était l’un des premiers journalistes que les confrères côtoient lors de leur passage à Maradi. Très professionnel, celui que j’appelle respectueusement ‘Colonel’, savait être à l’écoute de ses interlocuteurs, ce qui lui vaut un profond respect au niveau de ses confrères et de la population du Katsina et du Gobir. Personnage polyvalent, Amadou Hassane Adamou était efficace aussi bien au niveau de la presse écrite qu’au niveau de l’audiovisuelle. Ce sont ses capacités intrinsèques qui l’ont amené à rejoindre l’équipe de la radio Anfani qui va le nommer Rédacteur en Chef de l’antenne de Maradi. Il était membre du réseau de journalistes sensibles au conflit (JSC), mis en place par le projet allemand Deustche Welle Akademie. Toute mort est douloureuse, certes. Mais celle d’Amadou Hassane Adamou l’est d’autant plus que nous l’avons eu au téléphone le jour de la fête de Ramadam pour la traditionnelle « Barka da Salla ». Les échanges chaleureux que nous avons eus la veille, ne nous préparaient pas à recevoir en cette matinée de mardi, la triste et assommante nouvelle de son décès. Amadou Hassane Adamou a rejoint ainsi au ciel d’autres illustres confrères qui nous ont précédés dans l’au delà. Son enterrement a eu lieu hier mardi dans l’après midi. Il avait 43 ans et était père de 4 enfants. L’ensemble du personnel du journal La Nation présente ses condoléances les plus attristées à sa famille éplorée et au personnel de la radio Anfani. Que Dieu l’accueille dans son paradis éternel. Adieu, ‘Colonel’. Nous ne t’oublierons jamais.

Garé Amadou

28 juin 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Société