Orange experience digitale 2

Vœux des évêques nigériens à l’ occasion de la fête du Ramadan : «Chrétiens et Musulmans, main dans la main, soyons des bâtisseurs de paix, de justice et d’amour», déclare Mgr Ambroise Ouédraogo, Evêque de Maradi

Ambroise Ouedraogo MgrLa communauté musulmane de notre pays, à l’instar de celle du monde entier a célébré, hier la fête de ramadan, consacrant un mois de jeûne, de prière et de partage. En cette circonstance, Mgr Ambroise Ouédraogo, évêque de Maradi a, au nom de toute la communauté chrétienne catholique du Niger, présenté ces vœux à ses frères musulmans.

« C’est une joie pour nous, Evêques du Niger, unis à toutes nos Communautés Chrétiennes du Niger et en leur nom, de vous adresser notre traditionnel message d’amitié à l’occasion de la fête du Ramadam » a dit Mgr Ambroise Ouédraogo. Avec vous, a-t-il continué, nous nous réjouissons de ce temps privilégié de jeûne qui vous a permis, par des pratiques de piété, d’approfondir l’obéissance à Dieu ; valeur qui nous est également chère. Puissent des occasions comme celle du jeûne nous aider aussi à intensifier notre charité les uns envers les autres !

« Chers frères et sœurs croyants, au nom de notre foi en Dieu, nous nous devons tous, Chrétiens et Musulmans, d’être avant tout des éducateurs à la paix, aux droits de l’homme, au respect de la liberté religieuse de chacun, mais aussi, à un vivre-ensemble toujours plus fraternel et épanouissant pour tous, car l’homme a pour devoir de prendre soin de ses frères et sœurs en humanité sans faire de discrimination » a ajouté Mgr Ambroise Ouédraogo. Il indique que tous, issus de traditions religieuses différentes et pourtant appartenant au même Dieu, nous sommes appelés à diffuser un enseignement qui honore toute créature humaine, un message d’amour entre les personnes et les peuples. Pour cette raison, il nous revient de former dans cette optique, les jeunes générations qui auront en charge le monde de demain.

«Dans ce monde tourmenté où nous vivons, face aux attentats terroristes et à l’insécurité sociale, l’éducation des jeunes à la paix devient urgente. Il nous faut leur inculquer dans l’esprit que la force utilisée injustement et abusivement ne peut jamais garantir la paix. Il nous faut leur apprendre le langage de l’amour, de l’humilité et du dialogue. Mais pour s’y engager, il nous faut, nous-mêmes, apprendre et comprendre la véritable nature de la paix, qui ne se limite pas à une absence de guerre, ni à l’équilibre des forces adverses, mais qui est à la fois don de Dieu et œuvre humaine à construire sans cesse. La paix est aussi un fruit de la justice et un effet de la charité voulue et pratiquée », insiste l’évêque de Maradi.

Il a saisi cette occasion pour adresser aux jeunes chrétiens et musulmans l’invitation à toujours cultiver la Vérité et la liberté afin d’être d’authentiques témoins de la justice, de la paix, et des promoteurs d’une culture qui respecte les droits et la dignité de chaque personne humaine. « Chers jeunes, la paix est une nécessité pour les hommes et les communautés, si tant est que vous voulez garantir votre avenir ! Enfin, nous confions à Dieu les âmes de nos « vaillants soldats tombés sur le champ de bataille en défendant notre cher Niger des attaques terroristes ». Qu’ils reposent dans la paix de Dieu, le Miséricordieux et le Clément ! Chers amis musulmans, que Dieu Tout Puissant bénisse vos familles et vous comble de sa joie ! Puisse cette bénédiction être source de réconfort pour ceux qui souffrent à cause des conflits armés ! Puisse le Dieu d’amour et de bonté nous donner la force d’être de vrais bâtisseurs de paix ! Bonne fête de Ramadan à toutes et à tous ! », a conclu Mgr Ambroise Ouédraogo.

Abandé Moctar

 

Imprimer E-mail

Société