SOCIETE.

Incendie Trafiquant Petrol ZinderTout a commencé lorsqu’ un agent de douane au niveau du poste de Dan Barto frontalier du Nigéria dans la commune de Kantché intima à un conducteur de véhicule de s’arrêter pour un simple contrôle de routine. Peine perdue car le conducteur du véhicule chargé d’une importante quantité de carburant refusa d’obtempérer et une course poursuite folle s’engagea alors entre les deux protagonistes jusqu’à l’entrée du village de Saouni ou perdant le contrôle de son véhicule, le trafiquant de carburant alla percuter de plein fouet un magasin qui servait d’abri à des hommes, femmes et enfants qui se protégeaient de la pluie qui tombait.

Hadjia Aissa Issoufou CPSLe Centre de santé intégré de Torodi (localité située à une soixantaine de km au sud-ouest de Niamey) a servi de cadre, le 4 août dernier, à la cérémonie de lancement de la CPS couplée au dépistage de la malnutrition aiguë sévère (MAS). C’est la Première dame Hadji Aissata Issoufou, présidente de la Fondation ‘’Guri Vie meilleure’’ et marraine de la lutte contre le paludisme au Niger, qui a parrainé cette cérémonie en présence de plusieurs membres du gouvernement, du Directeur général de l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS), de la représentante de l’UNICEF au Niger, ceux des autres partenaires techniques et financiers du secteur de la santé et de plusieurs invités. Les populations de Torodi se sont fortement mobilisées pour réserver un accueil de grand jour à la délégation de la Première dame. A cette même occasion, la fondation de Hadjia Aissa Issoufou a remis un don au CSI de la localité.

Malika Issoufou Tatali Iyali 01La première dame Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la fondation «Tattali Iyali», a eu une séance d’échanges, vendredi dernier dans l’après-midi avec une équipe des chirurgiens indiens conduite par Dr Ashvin Shardhare, chirurgien traumatologue en mission dans notre pays. Cette équipe qui a déjà réalisée sept (7) interventions dont la pose de prothèses de genoux pour 4 personnes et la réparation de la hanche pour trois personnes a reçue en présence du ministre de la Santé Publique, M. Kalla Moutari, du président du conseil national de santé, du président du conseil d’administration et du Directeur général de l’hôpital Lamordé.

A l’instar des autres régions du pays, Diffa a célébré le 03 août dernier le 56ème anniversaire de l’Indépendance. A cette occasion, le Collège d’Enseignement Général (CEG 3) situé au quartier château a servi de cadre à la cérémonie de plantation d’arbres. Cette cérémonie a été présidée par le gouverneur de la région M. Dandano Mahamadou Lawaly entouré du 1er président du Conseil régional, des Secrétaires généraux du gouvernorat, du préfet, du maire, des responsables des Force de défense et de sécurité, des directeurs régionaux et départementaux, des responsables des projets, programme et ONG et de plusieurs autres invités.

Dans la région de Dosso, la commune rurale de Mokko a été choisie cette année pour célébrer le 56ème anniversaire de l’indépendance de notre pays instituée comme fête de l’arbre depuis quatre décennies. Le 3 août marque également le lacement officiel de la campagne de reboisement, à travers des opérations de plantation d’arbres. Au niveau de la région de Dosso, sur une prévision de 800.000 plants, il a été réalisé 1.050.891 plants au cours de cette année soit un taux de réalisation de 131,36 %.

La cérémonie de plantation d’arbres a été présidée par le gouverneur sortant de la région de Dosso, M. Abdoulaye Issa, en présence des autorités administratives et coutumières, des cadres techniques et de nombreux invités. Plusieurs interventions ont été prononcées à cette circonstance.

La 41ème édition de la fête de l’arbre au titre de la région de Maradi a été célébrée sous la présidence du gouverneur de la Région, M. Zakari Oumarou à Dan Issa (département de Madarounfa) sous le thème « Mobilisons-nous et changeons de comportement pour une gestion durable de nos ressources naturelles ». Etaient présents à cette cérémonie, le ministre des enseignements secondaires M. Sani Abdourahmane, le président du Conseil Régional, M. Paté Balla, des députés nationaux, les responsables des forces de défense et de sécurité, des cadres régionaux.

Inna Karanta prix Shorty AwardsNée et grandit au quartier plateau de Niamey, Inna Karanta ne s'est pourtant jamais encombrée de manières de "fille de beurre" comme diraient les niaméens. Elle a le contact facile et l'amitié franche et sincere, nous a confié Lamidou Rama Kanta, une de ses plus proches amies.
Dès  au college, Inna s'est illustrée par sa grande capacité de mobilisation et son pouvoir à transformer ses rêves en réalités. Par dessus tout, elle aimait Niamey, sa ville natale, sa ville de cœur!

SONUCI NIGER 01Parachuté comme il arrive qu’un cheveu tombe dans une soupe — pour la gâter nécessairement —Mamoudou Mamoudou est un jeune homme peu ordinaire qui mène un train d’enfer à la SONUCI et à ses employés. Au chômage après avoir essayé de se frayer un chemin sur la voie du mérite et du travail dans le secteur de la communication dont il est un produit, Mamoudou Mamoudou s’est vite ravisé. Il range clics et clacs et adieu au privé qui est manifestement dur. Neveu de la présidente de la Cour constitutionnelle, il n’a eu aucun mal à se faire recruter à la SONUCI en qualité d’agent commercial.

“… Cet ouvrage se veut ( …) un outil didactique pour futurs étudiants en droit (…), une sorte d’aide-mémoire pour les fonctionnaires de l’administration publique, les praticiens du droit dans les entreprises ainsi que les para juristes du monde des associations, syndicats et autres ONG dans leur mission d’éducation à la citoyenneté (…), un outil d’éveil de conscience pour les « profanes » en général qui ressentent (…) le besoin de décrypter certains termes usuels du langage administratif ou du langage judiciaire lesquels demeurent (…) des formules ésotériques pour le commun des usagers du service public à qui ces formules sont pourtant destinées. “ écrit l’auteur.

Tics Developpement NigerDes réflexions pour optimiser l’apport des TICs dans le processus de développement.

Du 25 au 29 juillet, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et de la Poste (ARTP) organise des journées d’études sur le « Développement du secteur des Tics et sa contribution aux objectifs de développement du Niger ». A travers ces assises, cette institution entend mettre en œuvre les mécanismes de consultation des utilisateurs et des operateurs tels que prévus par les lois et règlements en vigueur. Présidée par le Directeur Général de l’ARTP M. Ali Alkassoum, cette rencontre permettra aux participants d’analyser les voies et moyens adéquats pour intégrer les Tics dans le processus de développement du Niger. La session qui durera cinq jours sera animée par deux experts reconnus en la matière.

La Palmerais Niger Pub 01